La géolocalisation des GSM

Le 5 mars 2004 par Vincent Huberty (49572 lectures)

Dans cet article, nous vous présentons une technique prometteuse d'avenir : la géolocalisation des GSM par les opérateurs. Proximus offre déjà plusieurs services recourrant à cette technique. Dans d'autres pays, plusieurs autres services étonnants ont vu le jour grâce à cette technique également.

1. Définition

Cette technique a pour but de déterminer la position géographique d’un utilisateur GSM dans l’intention de lui délivrer des informations sur le lieu où il se trouve au moment de sa requête.

2. Les différentes techniques de géolocalisation

Les quatre techniques de géolocalisation des GSM sont les suivantes :

-  1) L’identification des cellules

(GIF) Précision : de 500 m à 10 km
C’est la plus simple des méthodes. Les téléphones mobiles communiquent à chaque instant avec une antenne relais qui couvre une cellule. L’opérateur repère de quelle antenne relais le téléphone mobile dépend et relève ses coordonnées. Cette localisation ne demande aucun changement des terminaux mais seulement une amélioration logicielle. Aujourd’hui, cette option technique est la préférée des opérateurs, car immédiatement disponible et bon marché. Pour en savoir plus sur la manière dont les réseaux couvrent le territoire, nous vous renvoyons vers notre dossier Le concept de réseau cellulaire

-  2) La triangulation

Précision : de 50 m à 500 m
Le portable est en liaison permanente avec l’antenne de sa cellule, et "écoute" également les cellules voisines. Aussi peut-il déterminer sa distance par rapport à trois antennes relais en fonction de l’intensité des signaux radioélectriques qu’il reçoit. Ces informations sont transmises à un terminal externe qui calcule sa position géographique. Pour cela, le téléphone doit avoir reçu un programme spécifique sur sa carte Sim Toolkit. Par cette technique, les services d’urgences repèrent les personnes en détresse qui ont composé le 112 par exemple (le 911 aux USA).

-  3) Le différentiel de temps

Soit le téléphone émet un signal vers les antennes environnantes et calcule le temps que met cette onde pour revenir, comme un écho. Soit ce sont les antennes qui envoient un signal au téléphone et calculent ce temps. Ces deux techniques, équivalentes, nécessitent une importante modification des antennes ou des terminaux qui doivent remplir une nouvelle fonction. C’est un peu la manière de procéder du radar.

-  4) La localisation par GPS

Précision : 20 m
Le GPS (Global Positioning System) est la méthode la plus connue. Une constellation de satellites envoie des signaux vers les téléphones mobiles qui les captent et peuvent en déduire leur propre position. La technique est lourde puisqu’elle implique d’intégrer une puce GPS dans les portables. Autre inconvénient : la longueur d’onde utilisée par les satellites ne passe pas à travers les bâtiments. Le GSM-GPS est déjà utilisé par la police espagnole.

3. Quelques exemples concrets

Dans ce paragraphe, nous allons vous présenter divers exemples de géolocalisation.

En Belgique, dorénavant, toute personne qui contactera le service 100 (ou le 112 dévié vers le 100) depuis son GSM sera directement géolocalisé. Cette info à déjà été développée dans un autre article, je vous y renvoie donc : http://www.astel.be/article787.html.

(JPEG) De plus en plus de sociétés proposent aux propriétaires de voitures de grosses cylindrées de faire monter un kit SIM-GPS. Grâce au GPS, on sait savoir où se trouve un véhicule. Mais en cas de vol de voiture, il faut pouvoir envoyer l’information et c’est là que rentre en action la carte SIM. Celle-ci permet d’envoyer la position de la voiture. Une fois le véhicule volé, le client du service appelle le numéro de la société qui gère le service. Il ne suffit plus qu’à l’employé de suivre sur son ordinateur la progression de la voiture et de donner aussi la localisation à la police pour une interception du véhicule. Je vous cite en Belgique, la société GLOBAL SECURITY NETWORK (http://www.mycarsat.com).

(JPEG) Un autre exemple éloquant de géolocalisation est de déterminer la position géographique d’un téléphone mobile. Cela ressemble à Big Brother mais cela existe déjà en Grande-Bretagne. En effet, contre un paiement au cas par cas ou pour un abonnement, la société MapAmobile.com propose ce service sur l’ensemble des réseaux du Royaume-Uni (Vodafone, Orange, O2 ,T-Mobile). Ce service permet à quiconque de localiser un téléphone branché - et uniquement - dans un rayon de 40 mètres. Ceci est possible par le recoupement des données de plusieurs antennes. Il semble que ce genre de service soit assez prometteur. En effet, chacun serait heureux de savoir où se trouvent ses amis, pour autant que chacun aie donné son accord pour être localisé à cette fin...

(GIF) Suite à différentes affaires de disparition d’enfants, une société britannique, ChildLocate, à décider de permettre aux parents de suivre les déplacements de leur(s) enfant(s). Cette info a déjà été développé dans l’article http://www.astel.be/article771.html.

En Suède, des téléphones avec fonctionnalité GPS sont remis à des femmes dont la vie est en danger (Elles vivent dans l’angoisse de l’agression de leurs anciens compagnons). En effet, ceux-ci peuvent ne pas respecter l’interdiction judiciaire de pas approcher leurs ex-compagnes. Les mobiles en question sont équipés d’un bouton qui est directement relié à la police, ce qui permet de les géolocaliser.

4. Et en Belgique ?

(JPEG) Proximus est actuellement le seul à offrir des services utilisant cette technique à ses clients. En effet, lorsque vous faites appel aux services de l’opérateur pour chercher un hôpital, une pharmacie, un fleuriste, une pompe à essence, une pizzeria, etc, par SMS ou via le portail WAP, vous êtes automatiquement localisés et recevez donc l’info sans devoir préciser l’endroit où vous vous trouvez. (JPEG) Tout récemment, il est même possible, pour les détenteurs de GSM à écran couleur, de pouvoir visualiser la carte routière permettant d’accéder au commerce que le système vous a renseigné précédemment. Vous trouverez plus d’infos sur Proximus-Interactive.be

(GIF) Un autre service de géolocalisation a aussi été lancé par Proximus, en collaboration avec Immonet.be. Ce service, uniquement accessible en Néerlandais pour le moment, permet de pouvoir recevoir les adresses de 2 biens en vente ou location près de l’endroit où vous vous trouvez. Exemple : Vous vous trouvez dans un endroit que vous trouvez charmant et vous envisager d’y habiter. Il vous suffit alors d’envoyer un SMS reprenant dans le corps de votre SMS le type d’immeuble que vous rechercher. L’envoi du SMS est transmis au pylône de Proximus le plus proche de l’endroit d’où vous vous trouvez. Vous êtes de facto localisé. Vous recevez en retour par SMS les coordonnées des 2 immeubles les plus proches qui sont en vente ou location. Les données mentionnées dans le SMS retour sont les adresses et les prix des immeubles ainsi que les coordonnées physiques du vendeur.

Mobistar et Base ne fournissent pas encore de services ayant recours à la géolocalisation de leurs clients.

5. Les questions que tout le monde se posent

1) Mon GSM est-il localisable ?

Oui, à condition qu’il possède une carte Sim Toolkit. Cette carte, présente aujourd’hui dans 90 % des GSM, est complémentaire au service WAP. Elle donne la possibilité à l’opérateur d’entrer à tout moment des données supplémentaires dans le téléphone. Pour bénéficier d’une localisation très évoluée type GPS, il faut en revanche changer de GSM. 

2) Puis-je refuser d’être localisé ?

Oui, car pour ce qui concerne les services commerciaux, l’utilisateur doit être averti à chaque fois qu’il va être localisé et donner son consentement. Mais impossible d’empêcher la police d’accéder à ces données par contre.

3) Ces données sont-elles stockées ?

Oui. Les opérateurs disposent de fichiers d’archives qui stockent, pour chaque communication, le numéro appelé, la date, l’heure, la durée de l’appel, ainsi que les coordonnées de la cellule d’où a été émis l’appel. Ces informations sont à disposition des services judiciaires sous commission rogatoire.

|
rss

Sélectionnez votre pack selon vos besoins
Conseils et activation
02 888 99 66
Lundi & mardi 8-20h
Mer, jeu & ven 8-18h
Samedi 9-17h

Mon numéro :

Avantages Astel :

  1. Promotion Astel
    en plus de l'opérateur

  2. Aide et conseils
    personnalisés gratuits

  3. Helpdesk efficace
    via le 02 888 99 66

  4. Suivi de commande
    de A à Z gratuit

  5. Service après vente
    en cas de soucis avec l’activation, l’installation, ou votre première facture