0
Vous n'avez pas encore choisi votre nouvel opérateur

TOTAL :
Cashback total -0 €
Commander
Trouvez votre nouvel opérateur

Test TV 3D : lunettes, prix, programmes et avis !

30/06/2010 - Thomas Wallemacq - 15474 views - Edit 14/10/2010

Où en sommes-nous aujourd'hui en matière de TV 3D ? Qu'en est-il exactement de cette nouvelle technologie ? Effet de mode ou véritable révolution ? La Team Astel répond à toutes ces questions avec ce dossier spécial 3D !

(JPEG) Pour réaliser ce dossier, nous avons rencontré Raymond Wulleman le chef de projet de la TV 3D du département innovation de Belgacom. Nous avons ensuite participé en présence de nombreux spécialistes à la rencontre technologique organisée par Numericable à ce sujet. Enfin, nous avons également été tester les avancées en matière de 3D du côté de chez VOO.

L’apparition de la troisième dimension

Impossible de passer à côté, depuis quelques mois on ne parle plus que de ça : l’arrivée de la 3D. Même si cela fait désormais plusieurs dizaines d’années qu’elle nous pend au nez (souvenez-vous des lunettes rouge et bleu), cette fois-ci, c’est la bonne, la 3D est prête à s’installer et à squatter nos foyers. Pas de doute, en 2009, Avatar de James Cameron est passé par là et marquera à coup sûr l’histoire de nos salles obscures et celle de la troisième dimension. Avatar a clairement changé la donne et surtout, il a donné au grand public de la crédibilité à la 3D. Ensuite, en surfant sur cette vague 3D, début de l’année 2010, tous les constructeurs de téléviseurs s’y sont mis. En plus de marquer le déploiement des écrans 3D sur le marché, 2010 verra aussi apparaitre les premiers Blu-Ray 3D et les premières offres des opérateurs (VOD 3D, Roland-Garros, Coupe du Monde,...).

Si la 3D n’est pas quelque chose de nouveau et qu’elle a déjà essayée de s’installer par plusieurs vagues successives, il semblerait que le passage dans l’ère du numérique a considérablement élevé le niveau de qualité et que désormais, tout laisse à penser que le phénomène va rester et que peu à peu il va s’installer dans nos foyers. Même si en 2010 seuls les technophiles les plus fortunés s’équiperont ; il a des fortes probabilités qu’avec la chute des prix, la mise au point de la technologie et l’avènement de contenu suffisant ; dès 2012 la 3D se généralisera sur nos écrans.

La 3D, avec ou sans lunettes ?

Avec ou sans lunettes, c’est bien là un point important du débat. Du moins, au début...

(JPEG)

Si vous avez aussi eu l’occasion de tester la télévision 3D alors vous l’avez sans doute remarqué : pour profiter de la TV en 3D, il faut porter une paire de lunettes spécialement conçues pour percevoir la troisième dimension. Ces montures quelques peu inélégantes, lourdes et loin d’être pratiques sont actuellement nécessaires pour visionner de la 3D. Ces lunettes restent un frein car sans lunettes ce serait évidemment encore mieux... Le projet de 3D perceptible sans lunettes est bien en préparation mais il n’est pas prêt d’arriver sur le marché. Il faudra encore patienter quelques années pour pouvoir profiter de la 3D à l’œil nu sur des téléviseurs de grandes tailles. Certains écrans de petites tailles (Smartphone ou téléphones portables) permettent déjà de restituer la 3D à l’œil nu mais pour l’instant, il est impossible de faire passer cette technologie sur des écrans de plus de quelques pouces. Pour des écrans 3D sans lunettes, il faut encore compter 4 à 5 ans.

Pour le moment donc, pour pouvoir profiter de la 3D, on ne peut pas s’en passer ; il faut les porter. Pour le choix de ces lunettes, le marché et tous les constructeurs ont opté pour les lunettes actives (plutôt que passives) dont le signal à partir du Blu-ray était nettement supérieur. Pour restituer la 3D, et pour faire simple, les lunettes sont pourvues d’une commande d’obturation en haute précision, qui envoie des images claires à chaque œil, et d’un récepteur infrarouge. Les « verres » de ces lunettes sont en fait deux mini-écrans LCD qui s’obscurcissent alternativement plus de 100 fois par seconde. Mais pour fonctionner, encore faut-il que les lunettes soient allumées et bien rechargées ! Une fois allumées, elles entrent en connexion avec l’écran 3D via infrarouge, ce qui n’est pas sans poser quelques désavantages. Il faut par exemple rester dans l’angle et à distance raisonnable de la télé (4 mètres maxi pour Panasonic, 6 mètres chez Samsung). De plus, pour que les lunettes reçoivent parfaitement le signal du téléviseur, il ne faut aucune interférence entre les deux. Ce qui n’est pas sans poser quelques problèmes. Par exemple, un objet ou une source de lumière peut créer des interférences. Pour profiter de son téléviseur 3D dans des conditions optimales, il est conseillé d’être dans le noir et proche de sa télé. La 3D est donc une expérience qui se vit en immersion.

Une révolution en marche ?

Contrairement au passage de la Standard Définition (SD) à la Haute Définition (HD), la technologie 3D ne vise pas à remplacer la bonne vieille 2D. Il faut voir la 3D comme une prouesse technologique et surtout comme une option « Entertainment » qui s’applique parfaitement à un certain type de programmes. On pense par exemple au sport, aux films d’animations ou à la diffusion de grands événements comme des concerts ou des grands spectacles. Bref, la 3D ne s’applique pas à tous les contenus et n’apporte pas de plus-value à toutes les retransmissions. Ainsi pour le moment, une chaîne généraliste 100 % en 3D semble être de la pure Science-fiction. La 3D dans nos foyers doit être vue comme quelque chose d’événementiel et d’exceptionnel. Inutile de s’imaginer des heures durant avec ses lunettes 3D sur le nez. Regarder la télé 3D 7 ou 8h d’affilées engendrerait des effets physiologiques et sociaux importants.

(JPEG)

Effets nocifs et contraintes de la 3D

N’imaginez pas laisser vos enfants toute la journée sur Cartoon Network en 3D, les effets seraient désastreux (et encore pire qu’en 2D). Le visionnage en 3D demande un effort considérable pour les yeux et pour le cerveau. Pour pallier à ces problèmes, la technologie doit encore s’améliorer et surtout, les techniques de captations et de réalisations doivent être repensées pour être adaptées à la 3D. Au cinéma comme à la télé, il n’est pas rare de se sentir fatigué ou d’avoir des maux de tête en regardant du contenu 3D.

De plus, et cela a bien été constaté lors de nos tests, 5 à 10 % de la population souffrent de « cécité stéréo », c’est-à-dire que ces personnes sont insensibles à l’effet stéréoscopique et qu’elles ne perçoivent donc pas la profondeur des images, même en portant les lunettes actives. Avant d’envisager l’achat d’un téléviseur 3D, il est donc indispensable d’effectuer un test pour vérifier que vous soyez bien sensible à la 3D.

Faut-il s’équiper d’une nouvelle télévision 3D ?

A peine s’est-on équipé pour la HD qu’il faudrait passer à la 3D ? Pour pouvoir profiter de contenu 3D sur son téléviseur, ce sera en effet nécessaire. Mais il y a une autre façon de voir les choses. Les télés 3D ne servent pas uniquement à la restitution de certains programmes en 3 dimensions, loin de là. Les téléviseurs 3D sont avant tout des produits très haut de gamme, d’une qualité exceptionnelle et munis de fonctionnalités remarquables. Ils sont très grands, extra fins et leur prix, qui avoisine aujourd’hui les 2000 €, semble tout à fait justifié. La 3D sur ces téléviseurs est juste une fonctionnalité parmi tant d’autres. Avec les deux paires de lunettes fournies avec le téléviseur, vous pourrez profiter à certains moments, de certains contenus prévus pour la 3D. Le reste du temps, sans lunettes, vous pouvez profiter tout à fait normalement de la très haute définition de ces téléviseurs.

A noter parmi les fonctionnalités surprenantes de ces téléviseurs, la possibilité de se connecter en Wi-Fi sur Internet, de communiquer via Skype en très haute définition (Panasonic) et la possibilité de simuler la 3D sur des programmes 2D (Samsung). En enclenchant cette fonctionnalité, vous pouvez regarder des programmes normaux avec vos lunettes, le téléviseur se chargera de créer de la 3D. Bien que ce ne soit loin d’être toujours au point, cela reste assez surprenant ! Évidemment, le passage d’un contenu 2D à un contenu 3D est d’une toute autre ampleur et demande un travail considérable. Sachez par exemple que plus de 500 personnes travaillent depuis plusieurs mois pour convertir en 3D la saga Star Wars, plan par plan. On imagine donc bien que la possibilité matérielle des téléviseurs de convertir un contenu 2D en 3D n’est qu’un gadget et n’est pas en mesure de présenter un résultat de qualité.

(JPEG)

Depuis avril 2010, Samsumg, Panasonic, Sony, LG et Philips proposent déjà des téléviseurs 3D. Sharp et Toshiba se lanceront à la rentrée. Si bien qu’on estime que les TV 3D devrait déjà représenter 10 % dès vente d’ici la fin de l’année.

Les offres 3D des opérateurs en Belgique

Chez Belgacom

En mai 2010, Belgacom fut le premier opérateur à inaugurer la 3D en Belgique. A l’aide de caméras 3D supplémentaires, les équipes de Belgacom TV ont filmé le match de championnat entre Anderlecht et Saint-Trond et l’ont retransmis en direct et en 3D dans une dizaine de cafés spécialement équipés pour l’occasion. L’exploit était de taille puisque Belgacom a ainsi prouvé qu’il était prêt pour filmer et diffuser de la 3D. En effet, filmer en 3D demande un travail considérable. Cela demande de nouvelles caméras mais aussi de repenser toute la réalisation et la manière de filmer. En football, un plan large en 3D n’a aucun intérêt. Il faut donc trouver de nouvelles techniques de captation, de nouveaux angles,... Avec ce match, Belgacom a prouvé qu’il était à la pointe dans le domaine de la 3D et qu’il était prêt à filmer des matchs du championnat belge et à les retransmettre via son réseau. En effet, il sera possible aux clients Belgacom de recevoir de la 3D via leur décodeur actuel. Par ailleurs, Belgacom se dit aussi prêt pour proposer de la vidéo à la demande en 3D. A suivre dans les prochains mois donc !

(JPEG)

Chez Numericable

Le câblo-opérateur bruxellois est lui-aussi déjà bien avancé sur le sujet de la 3D. En proposant une vitesse de réception de 100 Mbps à tous ses clients, Numericable dispose d’un énorme avantage pour diffuser du contenu 3D. Dès l’automne 2010, Numericable proposera une offre 3D. Il s’agira d’une 3D de grande qualité puisque ce sera de la 3D Native dont les débits d’encodage seront de minimum 15 Mbps. Numericable sera donc en mesure de proposer à ses clients une véritable offre de qualité. Une offre 3D sera disponible à l’automne avec un catalogue varié auquel vous pourrez accéder à la demande, en achetant le contenu à la pièce. Numericable proposera aussi un abonnement mensuel qui donnera accès à tous les contenus 3D, chaque mois le contenu sera rafraichi et vous pourrez accéder à du nouveau contenu. Numericable mise beaucoup sur l’aspect qualitatif de son offre 3D et cela est en bonne voie !

Chez VOO

En annonçant le 23 juin 2010 qu’une offre VOD 3D serait disponible dès le lendemain, VOO a dribblé tous ses concurrents. VOO est ainsi devenu le premier opérateur belge à proposer de la vidéo à la demande en 3D. Le contenu est pour le moment très limité puisque les clients de la TV Numérique VOO disposant d’une TV 3D ont accès à 4 films et 3 documentaires en 3D. L’offre est donc très limitée mais l’initiative a le mérite d’exister !

Nos impressions

Nos impressions ont beaucoup évolué au fil de ce dossier. Dès le début, nous avons été réellement emballés par la généralisation de cette technologie dans nos foyers. Notre rencontre avec Belgacom nous a permis de faire nos premiers pas dans la troisième dimension. Bien que nous ayons été bluffés dans les effets 3D dans le stade lors d’un match capté et diffusé en 3D, nous étions plutôt mitigés quant au port obligatoire des lunettes. En effet, nous nous imaginions encore mal à devoir rester clouer avec ces lunettes 3D sur le nez pendant 90 minutes, ce dispositif ne permettant pas de faire d’autres activités en même temps que le visionnage du match. Et puis ces lunettes ne sont pas pratiques, elles sont lourdes et doivent être rechargées.

Ensuite, au fil de nos rencontres et de nos tests, nous avons pris conscience de la façon dont il fallait appréhender cette technologie. En effet, il faut bien considérer la 3D comme quelque chose d’événementiel. La vision d’un contenu 3D doit être et doit rester un spectacle de grande qualité et un véritable plaisir, une expérience tout en immersion. Du coup, on ne s’imagine plus passer plusieurs heures avec ses lunettes sur le nez mais simplement quelques heures par semaine, l’occasion de regarder un événement sportif 3D, un film d’animation ou un long métrage. La 3D doit être une fête. Et puis, plus nous avons testé de téléviseurs 3D, plus nous y avons vu, non pas de simples appareils permettant la 3D, mais des modèles hauts de gammes de grande qualité et aux fonctionnalités géniales. Bref, nous n’en sommes encore qu’aux balbutiements de la 3D mais nous avons d’ores et déjà la conviction de toucher à une technologie futuriste se rapprochant de nos rêves d’enfants !




Retrouvez l’ensemble des packs Belgacom sur la page Astel de Belgacom.

Retrouvez l’ensemble des packs VOO sur la page Astel de VOO.

Retrouvez l’ensemble des packs Numericable sur la page Astel de Numericable.

Enfin, pour choisir le pack qui convient le mieux à vos besoins, rendez-vous sur le comparatif de tous les packs.

On discute de ce dossier sur le forum

Comparez et activez vos abonnements avec Astel

Logo Astel

Nous comparons les packs Internet, TV, téléphone et GSM qui collent à vos besoins, et nous occupons de votre changement d'opérateur.

Vous recevez le cashback Astel en plus de la promotion de l'opérateur.

Astel pour les particuliers :

Astel pour les indépendants :