0
Vous n'avez pas encore choisi votre nouvel opérateur

TOTAL :
Cashback total -0 €
Commander
Trouvez votre nouvel opérateur

Belgacom cessera la sémaphonie dans 1 an

24/06/2005 - Grégoire Bourguignon - vu 9323 fois

L'évolution technologique a rattrapé le service de sémaphonie. Dans six mois, le Benelux ne sera plus couvert et, dans un an, le service proprement dit sera interrompu en Belgique. 36.000 numéros sont encore en service aujourd'hui pour un total de 7.000 clients. Le "bip" a fait son temps, le GSM l'a remplacé...

Historique

Les sémaphones, également appelés "beepers", sont aujourd’hui encore utilisés, souvent parallèlement à d’autres moyens de communication mobiles. Belgacom a lancé le précurseur des sémaphones actuels en 1966. Ce service a atteint son apogée dans les années 90, en raison du niveau élevé de fiabilité, de la couverture de réception parfaite et de la maîtrise des coûts pour l’utilisateur final.

Évolution du nombre de numéros :

  • 1980 : 10.000
  • 1989 : 57.000
  • 1992 : 100.000
  • 1994 : 200.000
  • 1998 : 280.000
  • 1999 : 200.000
  • 2000 : 150.000
  • 2001 : 112.000
  • 2003 : 110.000
  • 2005 : 88.000 (dont 52.000 Bbeep). En fait, 36.000 numéros sont en service auprès de 7.000 clients.

Développements technologiques

La technologie offre aujourd’hui de nouvelles possibilités en matière de transmission de données. En raison du succès de la mobilophonie, la plupart des clients sont passés entre-temps à d’autres moyens de communication.

Les fabricants n’assurent plus le support de la sémaphonie, tant au niveau de la maintenance du réseau que de la disponibilité de sémaphones de qualité.

Belgacom ne peut dès lors plus en garantir la qualité et la fiabilité : pendant de nombreuses années, les clients ont pu compter sur le bon fonctionnement du service et sur la qualité de réception aux quatre coins du pays et dans tout le Benelux (en collaboration avec KPN et P&T Luxembourg).

Cessation progressive

Le régulateur des Pays-Bas, OPTA, a imposé à KPN de libérer les numéros d’appel Sémaphone hollandais au 1er janvier 2006. Conséquence : les clients hollandais et luxembourgeois du réseau Benelux ne pourront plus utiliser le service à partir de cette date. L’exploitation du réseau radio luxembourgeois prendra aussi fin le 1er janvier 2006.

Le réseau néerlandais sera démantelé progressivement du nord au sud du pays, la région frontalière avec la Belgique devant être la dernière à rester en service.

Pour les clients de Belgacom disposant d’un appareil Benelux, l’accessibilité en dehors de la Belgique sera dès lors progressivement limitée. C’est pourquoi, dans six mois, Belgacom alignera la redevance d’abonnement de ces clients sur le tarif national.

Tarifs abonnements sémaphone à partir du 1/1/2006 (par mois, T.V.A. comprise)

  • Tone BNL : 5,94 €
  • Digit national : 9,00 €
  • Digit BNL 9,00 € (au lieu de 10,41 €)
  • Script national 10,29 €
  • Script BNL : 10,29 € (au lieu de 12,15 €)

À la lumière des ces mesures, Belgacom arrêtera définitivement le service de sémaphonie le 30 juin 2006. Voir aussi www.belgacom.be/paging.

Les clients enregistrés seront informés de cette décision par courrier personnel, via le site web et au moyen d’une notification sur leur Sémaphone (appareils Sémadigit ou Sémascript).

Les appels vers des Sémaphones seront déviés à partir du 1er juillet 2006 vers un message informant immédiatement l’appelant de la situation.

Astrid

Belgacom a conclu une collaboration avec ASTRID S.A., une initiative des autorités locales et fédérales, afin d’offrir une alternative à une partie des clients actifs répondant à ses critères d’admission (clients actifs dans le segment de la sécurité publique et des urgences et le secteur médical).

Pour pouvoir migrer vers le réseau d’ASTRID S.A., les clients devront toutefois se procurer un nouvel appareil, le nouveau réseau exploitant une technologie plus moderne. Un nouveau numéro d’appel sera également attribué à chacun de ces nouveaux Sémaphones.

L’établissement des communications vers ces appareils s’effectuera en deux étapes. En effet, contrairement au système actuel de Sémaphonie de Belgacom, les futurs utilisateurs du réseau ASTRID ne devront pas composer le numéro d’appel d’un appareil, mais un numéro central. Ils seront ensuite invités à introduire le numéro du destinataire ainsi que leur message.

Les systèmes d’appel automatisés privés existants, conçus pour pouvoir appeler directement un Sémaphone, nécessitent des adaptations pour pouvoir encore fonctionner. Les spécifications en la matière seront publiées sur le site web d’ASTRID.

Belgacom tient d’ores et déjà à remercier tous ses clients pour leur fidélité au service Sémaphone au cours de ces longues années.

Pour de plus amples informations concernant ASTRID, surfez sur www.astrid.be.

Liens utiles


www.belgacom.be/paging
www.astrid.be
La discussion en cours sur le forum à ce sujet

Les prix des abonnements Téléphone les moins chers :





Comparez et activez vos abonnements avec Astel

Logo Astel

Nous comparons les packs Internet, TV, téléphone et GSM qui collent à vos besoins, et nous occupons de votre changement d'opérateur.

Vous recevez le cashback Astel en plus de la promotion de l'opérateur.

Astel pour les particuliers :

Astel pour les indépendants :