0
Vous n'avez pas encore choisi votre nouvel opérateur

TOTAL :
Cashback total -0 €
Commander
Trouvez votre nouvel opérateur

Belgacom veut acheter Scarlet

18/02/2008 - Grégoire Bourguignon , Team Astel - vu 6277 fois

Belgacom a annoncé vendredi sa volonté d'acquérir Scarlet pour un montant de 185 millions €. Belgacom gagnera 150.000 ADSL et 22.000 CPS, et Proximus récupèrera 11.000 abonnements GSM.

Belgacom, le premier opérateur télécom de Belgique, détenu à 50 % par l’état belge, a annoncé vendredi sa volonté d’acquérir l’opérateur belgo-néerlandais Scarlet pour 185 millions d’euros. Belgacom souhaite ainsi pénétrer un nouveau segment de marché que l’opérateur qualifie lui-même de "no frills" ("sans chichis" en français) et que l’on peut qualifier en d’autres termes de low-cost. Autrement dit, la marque Belgacom continuera à représenter les services de haute qualité tout compris comme actuellement, tandis que la marque Scarlet continuera à venter les services de base avec options payantes pour le confort comme elle l’a toujours bien fait.

Concrètement, Scarlet représente 180.000 lignes ADSL (dont 150.000 en Belgique et 30.000 aux Pays-Bas), 60.000 CPS fixes (dont 22.000 en Belgique et 38.000 aux Pays-Bas) et 22.000 abonnements GSM (dont 11.000 en Belgique et 11.000 aux Pays-Bas). Les clients mobiles belges Scarlet Mobile, utilisant actuellement le réseau BASE, doivent donc s’attendre à recevoir une nouvelle carte SIM prochainement, fonctionnant via le réseau Proximus, ce qui est plutôt une bonne nouvelle pour eux.

Scarlet devrait fonctionner en temps que "business unit" au sein du groupe Belgacom, à l’instar de l’intégrateur Telindus, de l’opérateur mobile Proximus ou encore du portail web Skynet, mais les synergies en matière de réseau et opérationnelles seront bel et bien présentes. Belgacom assure également que la marque Scarlet subsistera, ainsi que ses 270 employés belges et son management actuel.

Belgacom attend à présent le feu vert de la commission de la concurrence.

Réaction de Test Achats

Test Achats considère ce rachat comme une très mauvaise nouvelle pour le consommateur belge qui verra le nombre de concurrents se réduire encore et glisser vers un renforcement du duopole Belgacom-Telenet.

"Quand le numéro un d’un secteur rachète le numéro trois, cela signifie forcément que la concurrence va être mise à mal", affirme l’association des consommateurs. "Cette acquisition confirme une nouvelle fois qu’en Belgique, le climat n’est pas favorable aux investissements de la part d’opérateurs télécoms étrangers, à la fois parce que Belgacom jouit d’une position dominante et parce que le régulateur est trop faible pour entraver cette position. On était déjà dans une situation critique par rapport à d’autres pays, mais je crains que cette situation ne va faire qu’empirer, et que l’on va se retrouver avec un marché du fixe totalement dominé par Belgacom et Telenet. Et je doute franchement que Scarlet devienne la marque low-cost de Belgacom, car selon moi, il n’y a pas de raison que les prix soient revus à la baisse à la suite de cette acquisition"

Bien entendu, les autorités de la concurrence doivent se prononcer et il ne serait pas étonnant que la Commission Européenne étudie aussi le dossier. En effet, Viviane Reding se fait du souci face aux conséquences qu’aura cette acquisition pour le consommateur belge.

A suivre donc...

Les prix des abonnements Internet Téléphone Gsm les moins chers :

Comparez et activez vos abonnements avec Astel

Logo Astel

Nous comparons les packs Internet, TV, téléphone et GSM qui collent à vos besoins, et nous occupons de votre changement d'opérateur.

Vous recevez le cashback Astel en plus de la promotion de l'opérateur.

Astel pour les particuliers :

Astel pour les indépendants :