0
Vous n'avez pas encore choisi votre nouvel opérateur

TOTAL :
Cashback total -0 €
Commander
Trouvez votre nouvel opérateur

HTC Desire vs. SE Xperia X10 : Le choc des Titans

5/05/2010 - Pigekedal - Edit 14/01/2011 - vu 18916 fois

Voici un comparatif des deux modèles tournant sous Android du moment. D'un coté, le HTC Desire et de l'autre, le Sony Ericsson Xperia X10. Les deux concurrents sont prêts, le combat peut commencer !

Introduction

Astel a l’immense plaisir de vous présenter un comparatif entre ses 2 Best-Sellers du moment : le HTC Desire et le SonyEricsson Xperia X10. Les deux appareils sont disponibles depuis peu sur la boutique Astel et beaucoup d’entre vous hésitent entre ces deux GSM aux caractéristiques quasi identiques. Avec ce comparatif, nous allons tenter de vous les présenter au mieux pour vous aider à faire votre choix.

Bonne Lecture !

La Team Astel

Design

Les deux smartphones ont quasiment le même gabarit pour identiquement le même poids mais ils restent néanmoins fort différents physiquement. Au niveau des dimensions, comptez 119 x 60 x 11.9 mm pour le HTC contre 119 x 63 x 13 mm pour le Xperia. Quant au poids, il est identique des deux côtés : 135g.

Le

HTC Desire

a un design tout en rondeur. L’écran TouchScreen Amoled 3,7” de 16 millions de couleurs est entouré d’un liseret en aluminium brun chocolat. Au dessus de l’écran, deux orifices pour le haut-parleur. Sous l’écran, nous retrouvons trois boutons simples (home, menu et le trackball) et un double bouton (retour et recherche). Le mythique trackball à bille du HTC P3300 et autre HTC Hero à laissé place à un Trackball optique très efficace. Sur le haut de l’appareil, nous retrouvons à gauche le bouton on/off qui sert aussi à verrouiller le téléphone et à droite la prise jack 3,5mm. Le bouton de volume se trouve sur le côté gauche et en dessous du téléphone nous avons le connecteur microUSB v2.0 qui sert à charger le smartphone mais également à le synchroniser avec un ordinateur. Le cover arrière est de type Soft Touch, très agréable au touché et antidérapante ! Légèrement décentré sur la gauche se trouve le capteur 5mpxl et à ses côtés, le flash LED. Sur la droite est présent le haut-parleur. Les lettres “HTC” sont également incrustées dans le cover arrière.

Le

Xperia X10

est quant à lui beaucoup plus angulaire. La vitre qui protège l’écran TFT de 4” (65000 couleurs) fait toute la face avant et dans le bas de celle-ci nous retrouvons 3 boutons (home, menu, retour) regroupés dans un design “barre chromée” qui souligne le tout. En dessous de l’appareil se trouve un emplacement pour une dragonne. Un liseret en alu parcourt les côtés du téléphone jusqu’au dos de celui-ci et marie à merveille le cover arrière bombé avec la face avant. Les boutons de volume et de l’apn se trouvent sur le côté droit, incrustés dans le liseret. A l’utilisation, on se rend compte que le bouton de volume est vraiment mal placé et il faudra tenir le téléphone de la main gauche pour augmenter ou diminuer le son. Sur le dessus, à gauche se trouve le bouton on/off (qui sert également à verrouiller l’appareil), au centre le jack audio 3,5mm et à droite, le port microUSB v2.0 caché derrière un petit capuchon lui même attaché à l’appareil avec un morceau de caoutchouc. Le cover arrière est très sobre et également de type Soft Touch. L’apn de 8,1mpxl est centré dans le premier tiers supérieur du cover et juste en dessous se trouve le flash LED. A l’opposé de l’APN apparait le logo SonyEricsson en relief et entre le tout, les inscriptions “Sony ericsson” et “Xperia”.

Software

Les 2 smartphones évoluent sous Android à la seule différence que le HTC tourne sous la dernière version de l’OS de Google (2.1) or que l’Experia X10 tourne sous l’OS 1.6. Qu’apporte la version 2.1 ? Hormis le nouveau framework multimedia, le multi touch pour les applications le supportant, et le support Exchange, le reste est assez semblable. En plus de cela, le HTC a l’avantage du support d’échange Bluetooth, le text-to-speek (indispo en français), le support de l’HTML 5 et la gestion du flash de l’APN que SonyEricsson a implanté sous forme de "torche éclairante".

Là où nous trouvons une réelle différence, c’est dans le design de l’interface utilisateur qui permet d’exploiter Android. D’un côté nous avons HTC sense et de l’autre UXP.

HTC Sense

L’interface HTC Sense s’inspire de son prédécesseur HTC Touch Flo 3D. Il est composé de 7 pages d’accueil : une principale, 3 à sa gauche et 3 à sa droite. La navigation entre ces pages se fait soit avec le doigt en glissant sur la gauche pour aller aux pages de droite ou à droite pour aller aux pages de gauche. Cette manipulation est également faisable via le trackball optique mais celui-ci agit inversement ce qui est un peu perturbant : glissez votre doigt vers la droite sur le trackball pour aller sur les pages d’accueils de droite et vice-versa.

Chaque page d’accueil est personnalisable à souhait grâce à des widgets et autres raccourcis vers des applications. La page principale comporte l’heure affichée en grand avec différents designs d’horloges et en dessous de celle-ci, la météo du lieu où vous trouvez (nécessite connexion data !). Petite particularité : en fonction de la météo, une petite animation jouera sur la page d’accueil : s’il pleut, des gouttes apparaitront sur l’écran, ainsi qu’un essuie-glace pour les faire disparaitre, s’il fait brumeux, un nuage apparaîtra, etc....

Le widget SMS affiche les différents SMS reçu sous la forme de post-it superposés. Il suffit de faire glisser son doigt sur l’écran vers le haut ou vers le bas pour les faire défiler.

Le widget “Mail” se présente comme une boite de réception mail classique avec le nom de l’expéditeur et en dessous le titre du mail.

Le widget FriendStream permet d’avoir à jour tout ce qu’il se passe sur vos réseaux sociaux (Facebook, Twitter et Flickr)

Autre nouveauté avec HTC Sense est l’apparition des fonds d’écran animés. Du plus bel effet ! Le fond d’écran “Herbe” par exemple : Le bas de l’écran représente des brins d’herbe ondoyant avec une petite brise et en fond, le ciel qui adoptera différente couleurs suivant l’heure ! (bleu en journée, orangé en début de soirée, bleu foncé sur fond étoilé le soir,...) ou encore le fond d’écran Nexus qui vient de l’appareil du même nom avec des lumières qui défilent. Il suffit de toucher l’écran pour faire apparaitre d’autres lumières partant de sous le doigt.

Et enfin, le Leap View : en appuyant sur le bouton “Home” sur la page principale ou en jouant avec l’interface multi-touch et en pinçant l’écran pour dé-zoomer, on passe de la vue d’une page à la vue des 7 pages de l’interface et tout cela sans le moindre lag grâce au processeur 1Ghz. Que du bonheur !

Le calendrier

Le lecteur audio

Le navigateur web

Facebook, assez pauvre en fonctionnalités par rapport à l’iphone

Le client Mail

Le répertoire

Le téléphone

Et les différents softs qui équipent l’appareil

Sony Ericsson UXP

Le nouvel interface de Sony Ericsson est inédit et basé essentiellement sur les multiples communications possibles entre vos connaissances et vous. Sur le X10, il est donc possible de choisir entre 2 affichages : l’affichage Android classique et l’affichage Timescape.

L’affichage classique dispose de 3 pages d’accueils : une principale centrale avec une à sa gauche et l’autre à sa droite. Ces 3 pages sont personnalisables avec des raccourcis et widgets. Dans le bas des pages, il y a une barre virtuelle à relever pour ouvrir le menu du téléphone.

L’affichage Timescape, lui, n’est activable que via l’application du même nom. Timescape fonctionne en fait avec un système “stack” ou “pile” que SE appelle aussi “Splines”. Chaque pile représente un système de communication : une pile mail, une pile Facebook, une pile SMS, une pile photo, etc... La pile principale représente chronologiquement toutes les autres piles. On navigue entre les piles en glissant le doigt sur l’écran vers la droite ou la gauche ce qui permet un accès aisé à tout le contenu multimédia ainsi qu’à tout le contenu communication du téléphone. Dans ce mode d’affichage apparaissent 4 icônes fixes dans le bas de l’écran. Celles-ci prennent curieusement la place de la barre virtuelle pour ouvrir le menu et laissent place à 2 minis onglets de part et d’autres des 4 icones. L’accès au menu est dès lors considérablement plus fastidieux ! Avec ce mode, on remarque aussi que le processeur 1Ghz arrive déjà au bout de ses capacités... En effet, chaque action demandée du bout du doigt fait laguer l’appareil... Décevant !

On préférera dès lors l’utilisation de l’interface classique d’Android et on ajoutera le widget Timescape pour bénéficier des dernières news de nos comptes sociaux. L’intervalle des mises à jour des événements des différents groupes sociaux est paramétrable et désactivable. Une fréquence importante de mises à jour a évidemment un lourd impact sur la durée de la batterie.

Le calendrier

Le client mail

Petite particularité du déverrouillage clavier : il se fait en décrivant un arc de cercle.

Le gestionnaire de médias

Le navigateur web

Les widgets "signets", "recherche" et "connections"

Le téléphone ainsi que le répertoire

Les différents softs d’origine

Facebook, identique à la version du HTC Desire

Photo et video

HTC Desire

Le contructeur taiwannais ne s’est jamais démarqué avec les apn embarqués dans ses smartphones mais aujourd’hui il nous montre de quoi il est capable avec le capteur 5Mpxl du HTC Desire. Il dote son apn d’un flash led, ainsi que d’un tas de paramètres afin d’améliorer les photos tels que lumière, contraste, définition, balance des blancs,... L’auto-focus agit de lui-même mais il est possible de sélectionner la zone sur laquelle on veut qu’il agisse. Le déclenchement se fait via le bouton du trackball optique ou en restant appuyé longtemps sur l’écran à l’endroit ou l’on désire que la mise au point soit effectuée. La video peut se faire en différents formats : QVGA (320 x 240), CIF (352 x 288), VGA (qualité DVD, 640 x 480) ou WVGA (800 x 480) HTC promet également 30fps.

SE Xperia X10

SonyEricsson n’a plus rien à prouver au niveau de la qualité des apn embarqués dans ses GSM. Et l’Xperia X10 ne déroge pas à la règle. L’image est claire et nette et le déclencheur est rapide. Le constructeur évite les options gadgets et propose 4 possibilités pour son autofocus : normal, détection des sourires, reconnaissance des scènes et touch capture. Cette dernière option permet de toucher l’écran à l’endroit où on veut la mise au point et l’appareil se charge du reste. Très pratique ! Pas de flash LED par contre mais un éclairage LED ! Dommage mais ceci est du à l’utilisation d’Android 1.6 qui ne possède pas la gestion du Flash. La video va de la qualité "web" à WVGA (800x480) avec 30fps.

HTC DesireSE Xperia X10
Avec flash LEDAvec éclairage LED
Sans flashSans éclairage

Conclusion

Nous sommes ici face à ce qu’il se fait de mieux en terme de téléphonie mobile et de communication sociale. Les deux appareils ont une finition parfaite même si l’impression de solidité se fait plus présente avec le HTC. L’autonomie varie de 1 à 3 jours selon l’utilisation ce qui est tout à fait normal vu les capacités des 2 mobiles. Nous noterons quand même 2 petits plus en faveur du HTC Desire : son écran magnifique de 16 millions de couleurs et son vrai flash LED. A noter qu’une mise à jour importante de l’Xperia X10 est prévue avec un passage à Android 2.1 ce qui gommera, on l’espère, les petits défauts remarqués lors de ce test. Wait and see !

Contenu des packages

A part les 2 appareils qui diffèrent et la capacité des Micro-SD, les packs sont identiques :

HTC DesireSE Xperia X10
1 batterie1 batterie
1 chargeur secteur USB1 chargeur secteur USB
1 câble de synchronisation microUSB 2.01 cable de synchronisation microUSB 2.0
1 kit mains libres stéréo1 kit mains libres stéréo
1 carte mémoire Micro-SD 4Go1 carte mémoire micro-SD 8Go
1 mini guide de mise en route rapide1 guide de mise en route rapide

Données techniques

HTC Desire

  • réseau
      • 2G : GSM 850/900/1800/1900
      • 3G : HSDPA 900/2100
  • taille : 119 x 60 x 11.9 mm
  • poids : 135g
  • écran
      • type : AMOLED touchscreen capacitif, 16Millions de couleurs
      • taille : 480 x 800 pixels, 3.7 pouces
  • mémoire
      • interne : 576 MB RAM, 512 MB ROM
      • slot : microSD, jusqu’à 32GB
  • connectivité
      • GPRS : Class 10 (4+1/3+2 slots), 32 - 48 kbps
      • Edge : Class 10, 236.8 kbps
      • 3G : HSDPA, 7.2 Mbps ; HSUPA, 2 Mbps
      • Wlan : Wi-Fi 802.11 b/g
      • Bluetooth : v2.1 with A2DP
      • USB : microUSB v2.0
  • APN : 5MPxl, 2592 x 1944 pixels, autofocus, flash LED
  • OS : Android 2.1
  • Processeur : Qualcomm Snapdragon QSD8250 1GHz
  • GPS : A-GPS
  • Batterie : Li-Ion 1400 mAh
  • Audio
      • connectique : jack 3,5mm
      • Radio : Radio FM avec RDS

SonyEricsson Xperia X10

  • réseau
      • 2G : GSM 850/900/1800/1900
      • 3G : HSDPA 900/1700/2100
  • taille : 119 x 60 x 11.9 mm
  • poids : 135g
  • écran
      • type : TFT touchscreen capacitif, 65000 couleurs
      • taille : 480 x 854 pixels, 4.0 pouces
  • mémoire
      • interne : 1GB, 384 MB RAM
      • slot : jusqu’à 32Go
  • connectivité
      • GPRS : Class 10 (4+1/3+2 slots), 32 - 48 kbps
      • Edge : Class 10, 236.8 kbps
      • 3G : HSDPA, 7.2 Mbps ; HSUPA, 2 Mbps
      • Wlan : Wi-Fi 802.11b/g, DLNA
      • Bluetooth : v2.1 with A2DP
      • USB : microUSB v2.0
  • APN : 8 MP, 3264x2448 pixels, autofocus, éclairage LED
  • OS : Android 1.6
  • Processeur : Qualcomm Snapdragon QSD8250 1GHz
  • GPS : A-GPS
  • Batterie : Li-Po 1500 mAh
  • Audio
      • Connectique : jack 3,5mm
      • Radio : Non

Merci à HTC et à Sony Ericsson pour le prêt de leurs appareils !

Achetez votre HTC Desire ou votre Sony Ericsson Xperia X10 sur Astel

Commandez le HTC Desire sur notre boutique en ligne.

Commandez le Sony Ericsson Xperia X10 White sur notre boutique en ligne.

Commandez le Sony Ericsson Xperia X10 Black sur notre boutique en ligne.

Comparez et activez vos abonnements avec Astel

Logo Astel

Nous comparons les packs Internet, TV, téléphone et GSM qui collent à vos besoins, et nous occupons de votre changement d'opérateur.

Vous recevez le cashback Astel en plus de la promotion de l'opérateur.

Astel pour les particuliers :

Astel pour les indépendants :