0
Vous n'avez pas encore choisi votre nouvel opérateur

TOTAL :
Cashback total -0 €
Commander
Trouvez votre nouvel opérateur

L’Europe et le roaming GSM : dernière ligne droite

23/03/2007 - Team Astel - Edit 27/03/2007 - vu 3071 fois

Une réunion informelle entre la Commission Européenne et les ministres des télécommunications s'est tenue jeudi dernier sur le dossier du projet de baisse des tarifs de roaming européen.

Une réunion informelle des ministres européens des télécommunications s’est tenue jeudi dernier au CeBIT à Hannovre pour faire avancer le projet de règlement européen sur les tarifs de roaming. Il est en effet largement reconnu que les tarifs des communications mobiles à l’étranger sont excessifs. C’est pourquoi la Commission Européenne a proposé de diminuer de 70 % les frais d’itinérance dans l’Union Européenne et d’améliorer la transparence tarifaire, pour que les utilisateurs connaissent enfin le vrai coût de leurs appels quand ils sont à l’étranger.

D’après nos informations, il semblerait que l’on aille vers un plafond de prix aussi bien pour les tarifs de gros que pour les tarifs de détail. Des propositions sur la table font état, pour les appels émis depuis l’un des pays de l’Union Européenne, d’une fourchette allant de 0.42 à 0.50 € la minute, et pour les appels reçus, entre 0.15 et 0.25 € la minute. Attention que ces fourchettes de prix ont juste été déposées par la Commissaire Reding en charge des télécoms, elles n’ont pas encore été discutées par les différents ministres.

Des obligations de transparence seront également imposées dès que l’on passe la frontière. Le système indiquera au client quelle est l’offre la plus intéressante pour lui.

Les réactions des acteurs du marché

Au cabinet Verwilghen, on nous indique que la Belgique est favorable à ce projet de règlementation aussi bien pour les tarifs wholesales que retail. On demande juste que le délai technique pour permettre aux opérateurs de se préparer soit un peu plus long que ce qui est proposé actuellement surtout en ce qui concerne les obligations de transparence dès que le client passe la frontière.

A l’IBPT, le gendarme belge des télécoms, on se dit globalement en ligne avec le principe de cette règlementation qui a d’ailleurs été discuté au sein de l’ERG, le groupement des régulateurs européens des télécoms, dont est membre l’IBPT. On insiste sur le fait que cette règlementation laissera une certaine marge et souplesse aux opérateurs, ce qui permettrait à ceux ci de proposer des offres intéressantes à leurs clients.

L’association européenne de défense des consommateurs, le BEUC, abonde dans le même sens et souligne être favorable à un système d’opt out où le plafond s’appliquerait d’office. On souligne que cette règlementation permettra plus de transparence et une meilleure concurrence entre les offres des différents opérateurs.

Par contre, chez Proximus et Mobistar, le discours est différent.

Proximus considère en effet que cette règlementation est inutile car le marché bouge, et que donc les tarifs baissent de manière importante avec la concurrence qui joue à plein. L’opérateur leader en Belgique rappelle avoir lancé l’option Vodafone Passport qui permet d’appeler depuis l’étranger au tarif national après frais de connexion d’un euro par appel, ce qui réduit et surtout clarifie déjà bien le tarif. Ces initiatives font en sorte que les clients ont moins peur d’utiliser leur téléphone mobile une fois passé la frontière. Malgré tout, Proximus ne prévoit pas d’impact sur ses résultats financier pour l’exercice en cours.

Chez Mobistar, on nous signale qu’il est trop tôt pour commenter le suivi du dossier. L’opérateur attend une réation de sa maison mère, le groupe Orange (France Telecom). On rappelle néanmoins les différentes initiatives récentes qui ont été prises comme la baisse de 40 % des tarifs pour les clients prépayés, l’option Traveller Advantage pour les abonnés, ainsi que la gratuité de recevoir un message vocal sur sa messagerie alors qu’on est en roaming (déviation gratuite). Mobistar prévoit un impact financier de 3 % du chiffre d’affaires pour 2007 mais espère néanmoins une plus grande utilisation du GSM à l’étranger suite aux différentes initiatives prises.

BASE est quant à lui par contre d’accord avec la Commission Européenne et rappelle proposer différentes offres structurelles à ses clients afin d’aider ceux-ci à payer leurs appels moins cher.

Comparez et activez vos abonnements avec Astel

Logo Astel

Nous comparons les packs Internet, TV, téléphone et GSM qui collent à vos besoins, et nous occupons de votre changement d'opérateur.

Vous recevez le cashback Astel en plus de la promotion de l'opérateur.

Astel pour les particuliers :

Astel pour les indépendants :