0
Vous n'avez pas encore choisi votre nouvel opérateur

TOTAL :
Cashback total -0 €
Commander
Trouvez votre nouvel opérateur

La mort de BenQ-Siemens

3/01/2007 - Nicolas Destatte - vu 10032 fois

BenQ Mobile, mise en faillite, n'a trouvé aucun repreneur au terme de l'échéance de trois mois fixée. Attention aux détenteurs de GSM (Benq-)Siemens : la garantie constructeur de deux ans ne fonctionne plus.

De Siemens à BenQ-Siemens

(JPEG) Les espoirs étaient grands lorsqu’en octobre 2005, BenQ a repris la filiale téléphonie mobile du géant allemand Siemens. L’asiatique avait le droit d’utiliser le nom Siemens pendant cinq ans, laps de temps pendant lequel il espérait se faire connaître sur les marchés européen et sud-américain. Une kyrielle de modèles au design original et aux fonctionnalités attrayantes furent alors très rapidement présentés dans tous les niveaux de gamme.

La fin de BenQ Mobile

Hélas, cela ne suffit pas pour obtenir les ambitieux objectifs fixés (atteindre 10% de part du marché mondial), principalement à cause de la concurrence acharnée régnant au sein de ce marché dominé par Nokia et Motorola, laissant peu de chance aux entreprises plus modestes. Autre grief : la lenteur de BenQ-Siemens à commercialiser les modèles présentés et à réagir face aux nombreux bogues rencontrés sur certaines nouveautés.

Résultat : en septembre dernier, BenQ Mobile est mise en faillite, après avoir dépensé plus d’un milliard de dollars avec le peu de succès que l’on sait. Suivant la loi allemande, elle avait alors trois mois pour retrouver un repreneur et éviter que la procédure d’insolvabilité soit lancée. Malgré les efforts de l’administrateur judiciaire Martin Prager, personne ne s’est porté candidat ce 2 janvier.

3000 emplois perdus en Allemagne

(JPEG) Sur les 3000 employés du siège de BenQ-Siemens à Munich, il n’en reste qu’un tiers, et pour peu de temps. Il faut dire que le dépôt de bilan de BenQ Mobile a créé un véritable scandale en Allemagne. Siemens a lancé une grande opération de soutien en injectant 35 millions d’euros pour aider ces salariés. Grâce au fond de solidarité, ils continueront à percevoir 80% de leur salaire pendant un an. Cependant, les anciens salariés attaquent Siemens en justice, l’accusant d’avoir vendu sa section Mobile à perte à BenQ pour éviter de devoir assumer les conséquences de la liquidation.

Et la garantie ?

BenQ arrête donc définitivement de produire des GSM. Attention aux propriétaires de (BenQ-)Siemens : n’étant plus payés par BenQ, les centres de réparation agréés par le constructeur ne prennent plus les appareils en réparation sous garantie...

À moins d’un miracle, l’aventure de Siemens Mobile, commencée en 1986, fait malheureusement déjà partie du passé...

Comparez et activez vos abonnements avec Astel

Logo Astel

Nous comparons les packs Internet, TV, téléphone et GSM qui collent à vos besoins, et nous occupons de votre changement d'opérateur.

Vous recevez le cashback Astel en plus de la promotion de l'opérateur.

Astel pour les particuliers :

Astel pour les indépendants :