0
Vous n'avez pas encore choisi votre nouvel opérateur

TOTAL :
Cashback total -0 €
Commander
Trouvez votre nouvel opérateur

Le Nokia E61 en utilisation professionnelle

12/09/2006 - Tiramisu - vu 10087 fois

Voici l'avis d'un grand adepte des Nokia Communicators à propos de la nouvelle gamme profesionnelle E, et du E61 en particulier. Les Communicators sont difficiles à remplacer...

Afin de situer mon profil d’utilisateur, je voudrais préciser que je suis un utilisateur de Nokia "Communicator" depuis le début et que j’en suis à mon 6ième. J’ai fait quelques écarts avec le P910i, un Qtek 9000 et 2 Blackberries dont le 8700. Je n’ai malheureusement pas vraiment testé de Palm Tréo, ce qui aurait été intéressant, ce E61 se situant clairement dans la lignée des Tréo. Mes préférences en matière d’OS vont à :

1) Symbian ;

2) Palm ;

3) Windows Mobile.

Voilà qui plante le décor, je serai subjectif, je suis un adepte convaincu de Symbian et n’aime pas Windows Mobile.

Voici mes impressions après 3 mois d’utilisation intensive.

Caractéristiques physiques

(JPEG) On aime ou on n’aime pas le look, moi j’aime beaucoup. Ce look gris, métallique, carré, un écran d’une largeur et d’une définition exceptionnelles, un joystick très maniable, un clavier aux touches qui ressortent bien, bref, vraiment rien à reprocher, que du contraire. Si l’on rajoute une connectivité exceptionnelle (infra-rouge, Bluetooth et wi-fi) et le fait qu’il soit 3G, on est vraiment bien partis !

La face avant du Nokia E61 comportant énormément de touches, il n’y a pas de touches sur les tranches, chose adque je trouvais personnellement insupportable. Les utilisateurs du QTEK 9000 comprendront. Juste 3 touches pour le volume et le voice dialling et c’est tout !

Une préoccupation pour certains adeptes de la poche de chemise : oui, il tient facilement dans la poche d’une chemise mais le poids de l’E61 la déformera quand-même un peu...

Dernière remarque qui peut paraître bizarre mais que les utilisateurs de "Communicators" apprécieront : pourquoi n’utilise-t-on pas la face arrière du téléphone pour téléphoner comme cela s’est fait avec les "Communicators" jusqu’au 9210i ? Cela évite de salir en permanence l’écran au contact de la peau, de l’oreille, d’autant plus que la face arrière de l’E61 est vierge à 100% (pas d’objectif photo, de haut-parleur, RIEN !).

Partie logicielle

Grâce à la nouvelle PC suite de Nokia, aucun souci pour la synchronisation avec Outlook via Bluetooth, un pur régal ! Cela n’a jamais été aussi facile avec les softs de Sony-Ericsson et Microsoft (Activesync) et ne parlons pas de Motorola qui ne fournit tout simplement pas de soft.

Mon PC n’étant pas disponible la première semaine de mon acquisition, j’ai utilisé l’autre méthode de synchronisation consistant à récupérer toutes mes données (430 contacts Outlook et 210 entrées agenda) via le petit programme "transfert de données" qui permet de transférer des données d’un Nokia à un autre. 4 minutes via Bluetooth et le tour est joué, le contenu du E61 est devenu une copie conforme de celui de mon Nokia 6680 synchronisé la veille avec Outlook.

Première vérification de mes contacts ; à part quelques doublons, tout s’est bien passé, les noms, adresses, e-mails, notes, photos d’identité et parfois 4 numéros de téléphone/fax différents pour un seul contact, ont bien été transférés. Une option très sympathique surtout pour les malvoyants : il y a moyen d’activer une "assistance vocale" qui lit à haute voix le nom de vos contacts ainsi que les titres des menus quand vous passez dessus.

L’agenda présente les différentes vues classiques (mois, semaine, jour, tâches) mais l’excellente résolution et le grand écran permettent d’afficher beaucoup plus d’informations. On arrive malgré la taille réduite à une solution vraiment utilisable sans douleur.

En ce qui concerne le tableur compatible MS Excel, tous les fichiers excel même complexes peuvent être lus. S’ils ne le sont pas trop, ils peuvent être édités sans problèmes, on souffre cependant de l’absence d’icônes permettant d’éviter le passage incessant par les menus.

Pour l’éditeur de textes évolué compatible MS Word, mêmes remarques : il lit tout et accepte l’édition tant que le fichier ne comporte pas de fonctions non-supportées. Mais on pourra facilement corriger un courrier moyennement complexe à partir du E61.

Un visionneur de PDF est également présent comme il se doit sur un tel appareil.

Un écran de type "Today" (Windows) nous accueille à l’allumage, reprenant une synthèse des rendez-vous et évènement du jour ainsi que les icônes des applications les plus utilisées.

A noter que Nokia a prévu la possibilité de télécharger directement via le browser du téléphone, les applications les plus connues destinées à l’appareil comme l’anti-virus de F-prot, le "Hotspot finder" de Psiloc, une application permettant de faire des captures d’écran (screenshots)... Mais les développeurs commencent à être largués par l’afflux massif de nouveaux modèles ; après 3 mois il n’y toujours pas grand-chose qui a été adapté à cette version 3 du "Series 60".

Last but not least, l’application "Mail for exchange" qui est une tentative de réponse de Nokia à l’insolente réussite de Blackberry. Ce programme permet de se connecter au serveur Exchange de l’entreprise pour prélever ses mails et synchroniser son agenda.

Nokia propose cependant toujours le soft "Blackberry connect" disponible en téléchargement dans la rubrique "support" du site. Avec le Nokia E61, on se rapproche de plus en plus de l’outil communicant parfait et Nokia peut vraiment s’en féliciter.

E61 Communicator ?

Pour revenir à la comparaison avec la série "Communicator" de Nokia soit les 9300(i) et 9500 qui étaient jusqu’à ce jour les Nokia professionnels par excellence, peut-on envisager de les abandonner pour passer à l’E61 ?

Oui :
-  pour Symbian 9 qui est plus rapide ;
-  pour la définition d’écran qui permet d’afficher plus d’infos ;
-  pour la 3G (VOIP,...)

Non :
-  du fait que les "Communicators" peuvent être consultés et utilisés sans tenir l’appareil en mains (donc posé sur le bureau) ;
-  pour les maniaques de la propreté des écrans ; l’écran interne des "Communicators" peut ne jamais être en contact avec la peau et donc rester propre en permanence ;
-  pour le réveil qui est pour le moins spartiate ;
-  pour les contacts qui ne sont indexés que par le nom et le prénom (pas de possibilité de faire une recheche sur le numéro de téléphone ou la fonction ou encore le code postal).
-  dernier reproche : on devrait pouvoir programmer les modes (ex. mettre l’appareil en mode "réunion" pendant 30 minutes) comme le permettent les Séries 40 (ex. 6230i).

Conclusion

Encore bravo Nokia, ce smartphone est (toujours selon moi), une réussite et ne manquera pas de faire des adeptes dans les milieux professionnels. Il pourra plaire aussi aux autres de par ses multiples fonctionnalités (lecteur MP3, fonctions vocales avancées,...), sauf peut-être aux photographes en herbe parce que l’E61 n’a tout simplement pas d’appareil photo.

Liens utiles

Comparez et activez vos abonnements avec Astel

Logo Astel

Nous comparons les packs Internet, TV, téléphone et GSM qui collent à vos besoins, et nous occupons de votre changement d'opérateur.

Vous recevez le cashback Astel en plus de la promotion de l'opérateur.

Astel pour les particuliers :

Astel pour les indépendants :