0
Vous n'avez pas encore choisi votre nouvel opérateur

TOTAL :
Cashback total -0 €
Commander
Trouvez votre nouvel opérateur

Nokia E90 Test Review

29/07/2007 - Matthias Fonteyn , Benjamin Bartholomé - vu 16444 fois

Pas encore disponible en Belgique, on vous propose déjà un test du dernier communicator Nokia. Le E90, digne successeur des Nokia 9500/9300 ? A vous de juger !

Un très grand merci à Patrick (il se reconnaîtra) de m’avoir fourni ce E90 et de me permettre de pouvoir le tester de manière optimale.

Alors que le E90 commence timidement à être disponible chez nous, je vais essayer de vous faire part de mes impressions, après 1 semaine d’utilisation, du dernier né des Communicator de la marque Finlandaise, j’ai nommé le E90.

1. Boite/Accessoires fournis

Le modèle utilisé pour ce test m’a été livré sans boîte ni accessoires, je ne sais donc vous donner un avis précis. Toutefois, d’après les photos glanées sur le net, la boîte est exactement semblable aux autres modèles de la série E chez Nokia.

Contenu de la boîte :

  • Nokia E90 Communicator
  • Batterie Nokia de 1500 mAh
  • Kit oreillette stéréo avec câble
  • Chargeur secteur rapide
  • Câble de connectivité
  • Micro SD 512 Mo
  • Guide de démarrage rapide
  • Manuel de l’utilisateur
  • DVD-ROM incluant l’application Nokia PC suite

On regrettera toutefois que la housse manque au package mais il est vrai que Nokia ne nous a pas habitué à en fournir avec ses appareils.

2. Look/Qualité de l’appareil

Personnellement, en ayant vu les premières photos, je n’étais pas du tout emballé par le look de ce nouvel appareil. Je dois avouer m’être ravisé depuis que j’en ai pris possession.

La finition métal procure à l’appareil un look orienté pro et robuste. La couleur Mocca n’y est pas pour rien non plus, elle est du plus bel effet. Cette couleur habille déjà le E65.

Attention toutefois, la coque arrière est très sensible aux frottements et griffes, tout comme la partie chromée tout autour de l’écran.

3. Ergonomie/Confort/Clavier/Poids de l’appareil

La première impression lors de la prise en main, c’est la lourdeur de l’appareil. Pas de doute, les 210 grammes sont bien présents. Durant les différentes manipulations, cette sensation se fait vite oublier par contre, lors d’un appel téléphonique, on aura vite tendance à changer régulièrement de main pour soulager son bras. L’utilisation d’une oreillette sera appréciée, surtout pour les longues conversations !

En position fermée, le E90 n’apporte rien de révolutionnaire. Les touches comme le joystick sont très agréables.

Le véritable intérêt de ce Communicator est sa position ouverte, évidemment... A l’ouverture, il ne fait aucun doute sur la qualité des charnières. L’écran est bien soutenu et un « clic » de blocage apparaît en position 90° et 180°. J’aurais aimé une position supplémentaire, à savoir 135° qui représente l’inclinaison que j’utilise le plus souvent une fois le E90 posé sur mon bureau. Malgré tout, et quelle que soit l’inclinaison, l’écran est toujours bien maintenu et ne se laisse pas aller.

De part et d’autre de l’écran interne se trouvent 2 boutons à savoir :
-  Du côté gauche : les boutons décrocher - raccrocher (décrocher écran ouvert activera automatiquement le haut parleur).
-  Du côté droit : les boutons raccourcis (paramétrables) La pression sur ces boutons entraînera l’obligation de maintenir l’écran afin d’éviter le basculement de l’appareil, ce qui est toutefois logique !

En ce qui concerne le clavier, tout comme celui en façade, son utilisation est des plus agréable. Les touches sont légèrement bombées et inclinées vers l’arrière ce qui apporte un excellent toucher. À noter le rétro-éclairage, bien pratique en utilisation de nuit. Hormis le traditionnel clavier, on notera la présence de 8 touches raccourcis, situées en bas de l’écran interne, à savoir :
-  Desk
-  Contacts
-  Messagerie
-  Web
-  Notes
-  Calendrier
-  My Own (touches paramétrable)
-  Touche d’accès au menu Symbian

Mon E90 étant en QWERTY, je ne connais pas la traduction que Nokia a donné des touches « Desk » et « My Own », je préfère donc vous les énoncer dans la langue de Shakespeare.

Un point négatif est que les touches du clavier sont en contact avec l’écran interne une fois le E90 fermé. Cela provoque des traces sur l’écran interne qui partent dès lors qu’on les frotte mais à long terme, j’ignore encore si cela risque de provoquer des griffes ou microgriffes ?

4. Ecran

Dommage que l’écran externe soit un petit peu petit, d’autant plus qu’il y avait la place pour en mettre un de taille (un peu) plus importante, sans toutefois augmenter les dimensions générales de l’appareil. La résolution de ce dernier est de 240 par 320 pixels pour 16 millions de couleurs.

Quant à l’écran interne, sa résolution est de 800 par 352 pixels pour 16 millions de couleurs. Cette taille d’écran est absolument géniale et apporte un confort d’utilisation inégalable à bons nombres d’applications, telles que la messagerie, le GPS, le Web, etc.

La luminosité de l’écran interne est réglable selon 5 niveaux différents.

Comme bon nombre de Nokia dernière génération, même en plein soleil, l’appareil reste parfaitement utilisable. Nous sommes loin d’un HTC ou SE P990i inutilisable dans les mêmes conditions de forte luminosité.

5. Logiciel/Fonctions

Comme à chaque fois, Nokia PC Suite est fourni avec le package et permettra une synchronisation avec Outlook. Pour rappel, et c’est une excellente nouvelle, les Mac Users peuvent désormais profiter pleinement des terminaux Nokia puisque le constructeur met désormais à disposition sur son site un patch rendant compatible ses appareils avec iSync.

Concernant la plate forme, il s’agit du Symbian S60 3ème génération. Je ne vais pas m’attarder à en faire le détail, d’autres tests en parlent de manière poussée.

Pour ce qui est des logiciels, on notera la présence de QuickOffice, en version complète puisqu’il est possible d’éditer vos documents (le contraire avec ce genre d’appareil eut été un comble).

Présence également de Nokia Maps puisque le E90 est équipé d’une puce GPS intégrée. Personnellement je lui préfère Route 66 que je trouve beaucoup plus convivial. Comme dit plus haut, l’utilisation du GPS sur ce type d’écran est un vrai régal. Par rapport au Nokia N95 (avant le màj en V12) le fix se fait beaucoup plus rapidement (moins d’une minute).

Notons aussi la présence de la Radio FM qui vous permettra d’écouter vos stations préférées par l’intermédiaire du kit oreillette fourni. Toujours bien pratique lors de l’utilisation dans le métro ou le train tout en travaillant.

6. Appareil photo numérique

C’est une excellente surprise ! Nokia aurait pu se contenter de greffer sur son appareil communiquant un APN de 2MP, que nèni ! C’est un APN de 3,2 MP doté d’un autofocus et d’un flash auquel nous avons droit.

Habitué aux performances photos (très) médiocre des HTC, je ne m’attendais pas à une telle qualité, or je dois bien l’admettre, j’ai été bluffé. Nous ne sommes certes pas au niveau d’un SE k800i, qui reste une référence, mais le E90 s’en sort très bien.

Il faut dire aussi que ce n’est pas le genre d’appareil qu’on achète pour son APN, le fait donc d’en avoir un bon sous la main est un réel plus.

Les réglages sont nombreux, il est ainsi possible de déterminer un mode (auto, manuel, macro, portrait, paysage, sports, nuit et portrait nuit) ou encore régler l’exposition.

7. Connectivité

Le moins que l’on puisse dire, c’est que le E90 est un véritable couteau suisse de la connectivité, rien ne lui manque, jugez en par vous-même :

-  3G
-  HSPDA
-  WCDMA
-  WiFi en 802.11 g
-  Bluetooth 2.0
-  Infrarouge
-  Mini-usb (pour la transmission de données uniquement, pas pour la charge de l’appareil)
-  Puce GPS intégrée
-  Slot pour carte micro-sd (maximum 2gb)

8. Autonomie

On aurait pu craindre une autonomie à la N95, heureusement il n’en est rien.

C’est une batterie de type BP-4L de 1500mAh qui alimente l’appareil. Nokia annonce une autonomie en conversation jusqu’à 5 heures et en mode veille jusqu’à 14 jours.

Depuis une semaine que le E90 est en ma possession, je tiens facilement 2 jours sans aucun souci. Bluetooth allumé en permanence, environ 30’ de WiFi par jour, quelques appels, un peu du guidage GPS et beaucoup de manipulations diverses.

Bien évidemment, une utilisation intense du GPS nécessitera le branchement à l’allume cigare, ce qui me semble somme toute logique.

9. Conclusion

J’avais beaucoup d’a priori sur ce nouveau terminal signé par Nokia, sans doute dû au fait que je n’avais vraiment pas accroché au Nokia 9300.

Même si la taille et le poids restent imposants, le confort d’utilisation que procure l’écran interne, la qualité générale de l’appareil et les nombreuses fonctions embarquées justifient sans aucun doute son embonpoint.

Le E90 arrive sur le marché et sur notre boutique en ligne pour 858€, surfait ou réaliste ? Je dirais que dès lors que vous faites partie de la bonne cible visée par Nokia avec ce genre d’appareil, sans aucun doute il les vaut !

Vous l’aurez compris, à titre personnel et en fonction de mes attentes, j’apprécie énormément ce Nokia E90 et prends beaucoup de plaisir à l’utiliser au quotidien. Véritable mini-ordinateur, la gestion de mail, consultation sommaire de site web, messagerie instantanée, gestion du calendrier, ... me font oublier mon ordinateur portable.

LES +


-  connectivité complète
-  écran interne super agréable
-  qualité des matériaux
-  ergonomie / confort d’utilisation générale
-  qualité de l’APN

LES -


-  poids élevé
-  attention aux griffes
-  touches internes en contact avec l’écran en position fermée

CE QUE J’AURAIS AIMÉ


-  un écran externe un peu plus grand
-  une position intermédiaire de l’écran à 135°
-  une housse fournie d’origine

Liens utiles :

Comparez et activez vos abonnements avec Astel

Logo Astel

Nous comparons les packs Internet, TV, téléphone et GSM qui collent à vos besoins, et nous occupons de votre changement d'opérateur.

Vous recevez le cashback Astel en plus de la promotion de l'opérateur.

Astel pour les particuliers :

Astel pour les indépendants :