0
Vous n'avez pas encore choisi votre nouvel opérateur

TOTAL :
Cashback total -0 €
Commander
Trouvez votre nouvel opérateur

Ozone promet un réseau Wi-Fi pervasif à Bruxelles

22/06/2006 - Grégoire Bourguignon - Edit 23/06/2006 - vu 15705 fois

Hier matin, Ozone, un opérateur Wi-Fi parisien, nous a présenté le début de son déploiement à Bruxelles. Les promesses sont nombreuses, dont l'accès gratuit à l'Internet sans fil partout dans la capitale.

Ozone a un rêve : connecter tout type de machine, partout, tout le temps, à haut-débit, et pour un prix imperceptible. L’opérateur a commencé par Paris, où il couvre déjà 45 % de la cité, et s’attaque maintenant à Rennes et Bruxelles et envisage Genève.

La technologie choisie est le Wi-Fi, car très répendue et peu coûteuse, mais, contrairement aux Hotspots des opérateurs actuels qui sont installés à l’intérieur des lieux publics, les antennes Ozone sont placées sur les toits des immeubles, arrosant ainsi plusieurs patés de maisons. Le rayon moyen d’une "Ozone" est en effet de 300 à 600 mètres selon l’importance des obstacles rencontrés. Le réseau est donc utilisable en rue (avec son Smartphone ou son PDA par exemple), tout comme chez soi (avec son PC par exemple). Notons que le passage d’une cellule à l’autre sans déconnexion ne peut se faire qu’avec certains appareils de type smartphone et à une vitesse maximale de 20 km/h.

Le réseau Ozone bruxellois

A l’heure actuelle, Bruxelles compte six "Ozones", dont la première arrose la place Fernand Cocq à Ixelles. Début juillet, le réseau en comptera une dizaine. En septembre, l’opérateur estime que son réseau disposera d’une vingtaine de sites. Ensuite, Ozone table sur une croissance de dix nouvelles antennes par semaine pour arriver à 200 pour la fin 2006 et 600 pour l’été 2007. De quoi couvrir toute l’agglomération bruxelloise d’ici un an donc. Nous vous tiendrons informé de l’évolution de la couverture du réseau au fil des mois à venir.

Le nombre d’utilisateurs simultanément connectés par antenne peut monter jusque 90. Au delà, les connexions se dégradent pour finir par se bloquer à l’approche des 180 connectés.

(JPEG)

Une antenne Ozone à Paris

Pour dénicher ses toits, Ozone fait appel aux propriétaires d’immeubles souhaitant participer au développement du réseau. En échange du prêt du toit, Ozone offre un abonnement Pro. Pour le moment, un toît n’est éligible que s’il peut voir la tour Hilton sur laquelle se trouve le noeud central du réseau. Plus tard, les toits ne voyant pas cette tour pourront être connectés par faisceaux hertziens à d’autres toits voyant la tour. Si vous êtes propriétaire de votre toit que le projet vous intéresse, vous pouvez envoyer un e-mail à montoit @ ozone-be.net (sans les espaces).

Si un utilisateur ne capte pas bien le signal dans toutes ses pièces, il peut demander l’installation d’une ombrelle. C’est un routeur Wi-Fi jouant le rôle de micro-cellule pour le réseau.

L’offre Ozone

Après inscription gratuite sur la page apparaissant sur le navigateur lors de la première connexion, le réseau est accessible gratuitement à tout le monde sans volume ni durée maximale, mais la vitesse est alors limitée à 64 kbps en download et en upload, et les services disponibles sont limités au surf et à l’email POP3.

Pour 20 €/mois, l’utilisateur accède à une vitesse d’environ 4 Mbps en download comme en upload et peut utiliser tout type de service, y compris la VoIP, de manière illimitée.

Pour 80 €/mois, l’utilisateur obtient une adresse IP fixe où qu’il se trouve sur le réseau (Ozone Pro).

Notons que l’abonné bruxellois se connecte au réseau parisien comme chez lui et inversément, sans supplément ni contrainte, et que le réseau n’est pas sécurisé (mis à part les e-mails et le login/pass de connexion bien-sûr).

L’avenir d’Ozone en Belgique

Il faut laisser le temps à Ozone de se déployer pour se faire une idée de l’impact que cet opérateur aura à terme sur nos habitudes de connexions dans Bruxelles. Ses deux principaux concurrents à l’heure actuelle sont Clearwire avec son réseau Wimax et Proximus avec son réseau UMTS/HSDPA. Ozone part avec l’avantage que la technologie Wi-Fi est bon marché et répendue dans nos machines, mais Intel, actionnaire de Clearwire, envisage de placer une puce Wimax dans ses prochains processeurs (à l’instar du Centrino Wi-Fi) et Acer a signé un partenariat avec Option, le célèbre fabriquant louvaniste de cartes PCMCIA HSDPA, afin d’intégrer celles-ci dans ses futurs laptop, sans oublier que la technologie UMTS/HSDPA est particulièrement bien conçue pour assurer le changement de cellule rapidemment puisque c’est une technologie mobile à la base, contrairement au Wi-Fi et au Wimax. Aussi, le Wi-Fi est la technologie la moins sécurisée des trois. Bruxelles devrait connaître une bien jolie bataille technologique pour l’accès haut-débit mobile dans les mois qui viennent !

D’autre part, Ozone rêve de trouver un accord avec Telenet et Belgacom pour pouvoir offrir le roaming sur leurs hotspots indoor à ses utilisateurs ; les pourparlers sont engagés. Un partenariat avec Irisnet qui dispose déjà de bornes Wi-Fi sur les places des quartiers bruxellois est également envisagé.

Enfin, Ozone a l’ambition de connecter les villages wallons non encore connectés au réseau ADSL. Une liaison satellite et une antenne Ozone et le tour est joué. Des discussions sont en cours avec la région wallone et l’AWT.

Qui est Ozone ?

Rafi Haladjian, le fondateur, n’est autre que le fondateur du premier FAI français, FranceNet, devenu Fluxus puis revendu à BT. Michel Davoudian, le directeur général belge, est le co-fondateur d’Infodis (services informatiques) et le fondateur d’Ouranos Network, un opérateur satellitaire pan-européen. Nicolas Jungers, le directeur opérationnel belge, n’est autre que le fondateur du premier FAI belge, Link Line, devenu Freegates puis revendu à Tiscali...

(JPEG)

Rafi Haladjian, le fondateur d’Ozone

Liens utiles

Les prix des abonnements Internet les moins chers :





34.95 € /mois
-10 €

35 €
32 € /mois
-15 €

44.95 €
39.95 € /mois
-20 €






Comparez et activez vos abonnements avec Astel

Logo Astel

Nous comparons les packs Internet, TV, téléphone et GSM qui collent à vos besoins, et nous occupons de votre changement d'opérateur.

Vous recevez le cashback Astel en plus de la promotion de l'opérateur.

Astel pour les particuliers :

Astel pour les indépendants :