0
Vous n'avez pas encore choisi votre nouvel opérateur

TOTAL :
Cashback total -0 €
Commander
Trouvez votre nouvel opérateur

Sony Ericsson W550i Test Review

15/10/2005 - Jérôme Goddeeris - Edit 16/10/2005 - vu 44192 fois

Le fameux nouveau W550i de Sony Ericsson est passé sur notre banc d'essai. Ce GSM-Walkman est une petite perle. Il n'a rien à envier à son grand frère le W800i, au contraire. Voyez plutôt...

Test du Sony Ericsson W550i

Voici le test du W550i, petit frère du S700i à la sauce Walkman. Ce mobile a été dévoilé officiellement le 13 Juin 2005, et est arrivé dans les boutiques à la mi-septembre. Il est dispo dans la boutique d’Astel et est livrable chez vous en 24h.

(JPEG)

Pour info, voici les caractéristiques officielles :

-  E-mail, SMS, MMS, EMS, messagerie instantanée
-  APN 1,3 Mpxl avec auto-focus, zoom numérique 4X, effets d’images
-  Compositeur de mélodies MIDI (MusicDJ™)
-  Lecteur média
-  Java™
-  FM radio stéréo avec compatibilité RDS et AF
-  Mega Bass™ (marque de Sony Corporation)
-  Synchronisation PC
-  Port infrarouge
-  Transmission de données à haute vitesse
-  GPRS et GSM tri-band
-  Technologie sans fil Bluetooth™
-  Port haute-vitesse (USB 2.0)
-  Navigateur WAP 2.0 et 1.2
-  Contrôle vocal
-  Mémoire interne de 256Mo
-  Dimensions : 93 x 46.5 x 22.5 mm
-  Ecran TFT 262K, 176*220 pixels
-  Sonneries polyphoniques 40 tons

La boîte et son contenu

(JPEG)

Après nous avoir surpris en proposant son W800i dans une toute nouvelle boîte transparente, Sony Ericsson retourne un peu à ses habitudes. Le W550i est en effet vendu dans une boîte en carton classique aux autres modèles de la marque, mais le vert est ici remplacé par l’orange vif.

Au déballage, on est agréablement surpris par le contenu, on y retrouve :

-  Le W550i
-  Une batterie (identique à celle du W800i)
-  Un câble USB 2.0 (qui fait aussi office de chargeur via le PC)
-  Les modes d’emploi
-  Le CD PC-Suite
-  Le kit oreillette stéréo (avec plusieurs modèles de support pour les oreilles)
-  Le chargeur
-  L’adaptateur prise casque SE —> prise Jack 3,5mm
-  Un jeu de coques blanches (les oranges étant présentes sur le W550i à l’origine)

(JPEG)

Comme à son habitude, SE nous livre donc un pack très complet, surtout de par la présence du câble USB 2.0 et d’écouteurs d’excellente qualité.

Remarquons que grâce à l’adaptateur, vous pouvez brancher n’importe quel casque stéréo, ou même écouter la musique de votre W550i sur votre chaîne hi-fi !

Analyse externe :

Pas de surprise, dès que l’on prend le W550i en main, on est de suite frappé par la qualité des matériaux et de fabrication !! Tout tient bien en place, rien ne grince, ...

La coque (interchangeable) est certes en plastique (la partie grise semble être en métal), mais celui-ci est d’excellente qualité !

Sur la face avant du W550i, nous retrouvons les touches classiques des Sony Ericsson, avec deux nouveautés toutefois : La première (déjà présente sur le W800i) : la touche “W.”, juste au dessous de la touche "c". Nous reviendrons sur l’utilité de cette touche plus loin dans le test.

La seconde : deux touches dédiées aux jeux sont présentes de part et d’autre du haut-parleur.

Une touche d’accès direct au WAP est aussi présente, comme sur quelques modèles bi-valves de la marque.

Sur le sommet du W550i se trouve le bouton d’allumage. Ce dernier est facilement utilisable malgré le fait qu’il soit affleurant à la coque.

(JPEG)

Sur tranche gauche, nous avons la « touche musique » ainsi qu’une touche coulissante servant à verrouiller le clavier. Cette touche fonctionne de la même manière que celle qui était présente sur le S700i, mais en plus pratique. Par contre, la touche musique était plus grande et donc plus agréable et facile à utiliser sur les K750i/W800i.

Le bouton de déclenchement de l’APN et les touches volume/zoom se trouvent quant à elles sur la tranche droite, accompagnés du port infrarouge et d’une sortie haut-parleur.

Vous pourrez voir la nouvelle connectique inaugurée sur le K750i sur le bas du mobile. Les anciens Sony Ericsson disposaient de la connectique apparue sur feu le Ericsson T28s. Cette nouvelle connectique vous fera donc jeter vos anciens accessoires, mais permet d’atteindre une vitesse de transfert plus que raisonnable (USB 2.0 théorique). Notons au passage que le cache connectique présent sur les K700i et S700i est à nouveau de la partie, avec un système qui semble mieux conçu que ces derniers.

Pour terminer, retournons ce W550i .... Le dos de ce Walkman phone est certes moins ressemblant à la gamme CyberShot de Sony que le K750i ou le W800i, mais le lien avec les APN de Sony est tout de même présent. L’APN est accompagné d’un miroir et d’un flash puissant et efficace (sur faible distance bien sûr), même si nous préférons celui du W800i. Par contre gros point négatif selon nous : l’absence de cache pour l’objectif photo !! Un deuxième haut-parleur se trouve aussi sur ce coté du mobile.

L’ouverture du cache batterie est classique, contrairement aux K750i/W800i, il suffit de le faire glisser vers le bas. L’insertion de la carte SIM est un peu particulière, en effet celle-ci vient se "clipser" comme une carte mémoire sous le sigle Sony Ericsson présent sur le dos du mobile.

Une fois cette étape terminée, on appuie instinctivement sur le bouton d’allumage. Le démarrage est assez rapide, et on découvre ici la nouvelle animation au démarrage, étrennée sur le W800i. C’est en effet une animation spéciale “Walkman”, comparée à l’animation classique des autres SE.

Comme sur le W800i, le W550i vous demande à l’allumage si vous voulez passer en flight mode ou non. Ce menu est désactivable dans le menu « paramètres ».

Lors du premier démarrage, comme sur la plupart des SE récents, un assistant nous aide à paramétrer le mobile.

Bilan mitigé pour l’écran par contre, surtout comparé à celui du W800i. Celui du W550i n’est pas pixellisé du tout, mais nous l’avons trouvé moins lumineux, plus terne. À voir si cela se confirme sur tous les exemplaires.

Après en avoir teminé avec cet assistant de configuration, on se retrouve sur le mode veille.

L’organisation des infos sur l’écran est identique à celle des anciens SE, à savoir : tout en haut à gauche le réseau, avec le petit triangle bleu comme les Sony Ericsson depuis le T68i pour le réseau GPRS, en haut à droite le niveau de la batterie, l’heure tout en bas à gauche et la date tout en bas à droite. Les fonds d’écrans animés, instaurés avec les K700i, sont bien sûr encore présents.

Petite surprise de la part de Sony Ericsson : une pression sur le bouton d’allumage permet désormais de choisir un profil ou de verrouiller le clavier, comme sur les Nokia.

Un appui bref sur la touche volume du téléphone vous mènera à “l’état du mobile”, à savoir la mémoire encore dispo, la date, le profil, le modèle de téléphone, et le pourcentage de batterie restant.

De l’autre coté, un appui sur la touche musique vous mènera au lecteur MP3 ou à la radio, selon ce que vous aurez paramétré. Vous pouvez aussi choisir de lancer la dernière application musicale utilisée (radio ou MP3).

La navigation dans les menus se fait à l’aide du pad directionnel. Celui-ci est très agréable à utiliser. Pas de risque de se tromper de direction. Rien à voir avec le pad vraiment irritant du Nokia 8800.

A noter que le joystick peut être paramétré pour faire office de raccourcis (gauche-bas-droite-haut) depuis le mode veille, comme sur les derniers modèles de la marque et les Nokia Series 40 par exemple. Par défaut, un coup de joystick vers le haut sera identique à un appui sur la touche raccourci du K750i.

On accède au menu principal via un appui sur le bouton central du pad ou sur la touche de sélection droite. Le menu se présente sous 12 icônes différentes. La navigation dans les menus a été grandement accélérée sur ce mobile (vitesse comparable à celle du K750i), ce qui la rend encore plus agréable.

(JPEG)

Voici la composition des menus :

1) Playnow : cette fonction vous connecte au WAP. C’est en fait une sorte d’ultratop de sonneries MP3 à télécharger. Ce service est bien entendu payant.

2) Service Internet : ceci est le navigateur WAP 2.0 du W550i. La page d’accueil comporte des raccourcis vers le site WAP de SE. Cette page d’accueil est nouvelle par rapport aux Sony Ericsson sortis précédemment.

3) Loisirs : cette section est divisée en 8 sous menus :

-  « M-service » : cette partie contient le menu opérateur de votre carte SIM

-  « Jeux » : 3 jeux sont installés d’origine. Ceux-ci exploitent la technologie Java 3D, comme ceux installés sur le K700/S700/K750i. Vous pouvez bien sûr en installer d’autres par après.

(JPEG)

Ces trois jeux sont :

1) ExtremeAirSnowboard : ce jeu de snowboard se joue à l’horizontale, via le pad directionnel et les deux touches spéciales disposées des deux cotés du haut-parleur. Les graphismes sont vraiment de bonne qualité, la Ngage de Nokia a du souci à se faire !

2) Gauntlet : Ce jeu est en 2D, le but consiste à trouver un trésor et à abattre les fantômes se dressant sur votre chemin.

3) WormsForts3D : Et oui, c’est purement et simplement une version du jeu PC dérivée pour mobiles. Ce jeu est franchement sympathique et bien réalisé. Il utilise aussi les deux nouvelles touches de jeux.

-  « Vidéo D J » est un petit soft permettant de retoucher des vidéos. Vous pouvez regrouper des vidéos avec des images et du texte afin de vous faire un chouette petit film.

-  « Photo DJ » permet de modifier les images se trouvant dans votre K750i. Vous pouvez appliquer des effets (teinte, négatif, bande dessinée, verre givré, contraste, peinture, luminosité), ajouter des cliparts, ...

Les possibilités ne sont certes pas aussi évoluées que celles de Photoshop, mais cela permet quand même de s’amuser en modifiant la tête de vos amis.

-  « Music DJ » s’adresse aux amateurs de musique. Ce petit soft est présent sur les SE (hors série P***) depuis le T610. Il permet en fait de créer des sonneries MIDI en superposant de petits bouts de musique que vous disposerez selon votre inspiration du moment. Un mini GarageBand (les utilisateurs Mac comprendrons) en quelque sorte.

-  « Télécommande » était présent uniquement sur les K700/S700 et K750i/W800i, et vous permet de piloter votre PC (présentations Power Point, lecteur Windows Media,...) depuis votre W550i via la technologie Bluetooth. Des plug-in sont aussi disponibles pour iTunes, VLC, EyeTV, ... pour les utilisateurs Mac.

-  « Enregistrer son » est le magnétophone du W550i. La durée du mémo n’a l’air d’être limitée que par la mémoire encore disponible dans le téléphone.

-  « Présentation » est une vidéo au format plein écran, vous montrant les différents points forts de votre mobile.

(JPEG)

4) Appareil photo : Contrairement au K750i/W800i, il faut déverouiller le clavier avant de pouvoir enclencher l’APN.

Comme le S700i et le K750i/W800i, le W550i reprend l’interface des APN Cybershot de Sony. Petite déception concernant l’absence d’autofocus et du mode macro qui sont présents sur le K750i et le W800i.

Plusieurs effets (normal, noir et blanc, négatif, sépia, solarisation et cadres) sont disponibles, ainsi qu’une foultitude de réglages.

Vous pouvez effectuer des photos en mode normal, panoramique, par cadres ou en rafale.

Trois formats de photos sont disponibles : 160*120, 640*480, 1280*1024

Le flash est de la partie, avec le mode nuit, le retardateur, la balance des blancs, ... Vous pouvez choisir d’afficher l’heure et la date sur la photo, ici aussi, comme sur un vrai APN.

Le zoom X4 numérique est disponible via la touche volume.

Voici quelques photos (redimensionnées) prises par le SE W550i.


JPEG - 198.4 ko


JPEG - 287.4 ko


JPEG - 201.3 ko


JPEG - 220.5 ko

Le résultat est donc loin d’égaler le K750i/W800i !

5) Messagerie : ici c’est du classique. On retrouve l’interface des K700i (déjà fort ressemblante au T610/T630). Le W550i est compatible SMS/MMS/EMS/Email. Les messages image Nokia sont aussi supportés.

Nous ne connaissons pas le nombre de SMS stockables sur le W550i, mais nous supposons qu’il doit se situer entre 150 et 200.

Quelques remarques :

Les smileys dans les messages sont toujours un bon point pour SE (ils y sont depuis le T68i). Nokia les a aussi incorporé dans son 6230i et son 8800, mais de taille plus petite (par contre ils y sont plus nombreux).

Au fur et à mesure que l’on envoie des sms, le W550i va retenir quels mots sont utilisés le plus souvent et va ainsi les afficher en premier choix dans le T9. Cela rend donc l’écriture de messages bien plus conviviale et rapide.

De même pour les destinataires, les personnes à qui vous envoyez le plus de messages sont affichées juste en dessous de « entrer n° de tel » et « rechercher contact ». Encore un petit détail qui fait la différence selon moi (bien que Nokia ait intégré la même fonction dans son 8800)

Comme sur les SE depuis le T610, le photocall est aussi fonctionnel pour les SMS, et ce, sur 70% de l’écran.

Le clavier du W550i est très agréable à utiliser. Les touches sont légèrement bombées, ce qui aide pour la rédaction de messages.

Encore une nouveauté : lors de l’envoi d’un sms sur les précédents modèles, il fallait attendre que le sms soit totalement envoyé avant de pouvoir naviguer à nouveau dans les menus, alors que sur le W550i, c’est comme pour l’envoi d’MMS : une fois que l’on a pressé sur la touche envoi, une petite icône de message avec une flèche apparaît et on peu faire autre chose pendant l’envoi du message

(JPEG)

6) WALKMAN : Nous voici face au lecteur MP3 et vidéo (3GP et MP4) du W550i. L’accès à cette fonction se fait soit via le menu, soit directement via la touche “Walkman”. Les vidéos sont ici aussi visualisables en mode classique ou plein écran. Vous pouvez mettre la vidéo en pause, ce qui est une nouveauté par rapport aux anciens SE (fonction présente depuis le K750i).

Ce menu est totalement exclusif aux MusicPhones de la marque. La navigation dans votre médiathèque se fait à la manière d’un iPod, et est donc vraiment très intuitive et agréable.

Vous avez bien sûr la possibilité de créer vos listes de lecture et de les gérer.

(JPEG)

Àl’écoute, le son rendu tant par les écouteurs que par le haut-parleur est très bon et puissant. Sony a dû utiliser ses connaissances dans le domaine. Les basses sont bien présentes, et le son est très fidèle à l’original. Il surclasse les iPod d’Apple concernant la qualité de son.

Et les hauts-parleurs ne sont pas en reste non plus ! En effet, le son monte plus fort que sur les K750i/W800i, et ce, sans saturer.

Vous pouvez activer la lecture aléatoire et la répétition si le cœur vous en dit. Vous avez aussi le choix entre plusieurs égaliseurs (dont un manuel) : normal, graves, megabass (les basses y sont à mon goût trop puissantes), voix, accentuer aigus.

Vous pouvez bien sûr réduire ce lecteur (via touche de sélection droite, puis réduire, ou bien en appuyant sur la touche Walkman) et ainsi écrire un sms, prendre des photos, ... tout en écoutant vos chansons favorites. Ceci était déjà possible sur les K700i/S700i/K750i/W800i/P900/P910i

Ici aussi il y a du nouveau par rapport au W800i :

-  En plus du classement classique par album/artiste, on a aussi la possibilité via le choix « tout » de visualiser toutes les chansons d’un certain artiste sans devoir choisir un de ses albums en particulier. On se rapproche vraiment de l’iPhone parfait !

-  L’apparition d’une option « stéréo élargie ». Celle-ci améliore encore la qualité sonore de manière perceptible, tant via les écouteurs que les hauts parleurs. Par contre cette option est à activer à chaque utilisation du mode Walkman...

7) Gestionnaire de fichiers : c’est dans ce menus que vous pourrez gérer vos images, sonneries, MP3, thèmes, ... C’est l’équivalent de la « galerie » chez Nokia en quelque sorte.

Les thèmes, images, sons, vidéos et signets WAP peuvent être envoyés par : MMS, e-mail, infrarouge ou Bluetooth.

(JPEG)

Nous n’avons eu aucun problème lors des transferts (envoi ou réception) en Bt, tant vers d’autres mobiles que vers des PC. Mais petite déception concernant la vitesse : 40Ko/s maximum, là où le 6230i fait du 65Ko/s et le 8800 du 70Ko/s ! Et GROSSE déception : le W550i n’est pas compatible avec Mac OS pour les transferts en USB !! En effet, rien ne se passe sur le Mac lorsque l’on y branche le W550i, sans doute à cause de l’absence de support amovible de mémoire ? Tout devra donc passer via le Bluetooth pour les utilisateurs de Macs !

Pour les images, vous pouvez choisir d’afficher les miniatures par 4 ou par 9. Le mode diaporama est aussi présent, comme sur les Nokia 6230i et 8800. D’autres options de visualisation sont disponibles pour la première fois : par liste et liste miniature.

Les images sont visibles verticalement ou horizontalement (et donc en plein écran), et un zoom est disponible pour visualiser les photos (jusque X32) via la touche volume/zoom.

La gestion de fichiers est très complète, comme sur les K700i, S700i et K750i (et aussi les Nokia Series 40). Vous pouvez créer, supprimer des dossiers, déplacer ou copier des fichiers sur la mémoire interne comme bon vous semble.

(JPEG)

Grosse nouveauté concernant les thèmes : Pour la première fois, ceux ci permettent de TOTALEMENT personnaliser les menus. En effet, les icônes des menus sont personnalisables, ainsi que la disposition de ceux-ci (disposition en 9 icônes, défilement horizontal, ...). Excellente nouveauté selon nous.

8) Contacts : pas de grande nouveauté de ce côté-ci. La mémoire est de 1000 contacts. Un des gros points positifs de SE par rapport à la concurrence est la possibilité d’envoyer tous les contacts d’un seul coup. Ceci était déjà disponible sur les anciens modèles de la marque, mais elle est une des seules à offrir cette possibilité.

Vous pouvez assigner un numéro par défaut à un contact si ce dernier en a plusieurs. Autre petit détail, vous pouvez aller rechercher un n° dans votre répertoire lorsque vous voulez ajouter un numéro à un contact.

Voici les champs disponibles pour un contact : Nom, 5 N° de téléphone (mobile, domicile, travail, fax, autre), Email, ID présence, adresse WEB, image, sonnerie, commandes vocales, titre, société, rue, localité, état, code postal, pays, infos et anniversaire.

Contrairement aux derniers modèles de la marque qui étaient limités à 500 contacts (hors smartphones), le W550i possède une mémoire de 1000 fiches, chacune d’elle possédant pas mal de détails (plusieurs n°, adresse, e-mail, anniversaire, ...).

Ce W550i pourrait donc aussi convenir pour les professionnels ayant un carnet d’adresses bien rempli, bien que ce ne soit pas la clientèle visée

9) Radio : Ce menu peut sembler classique au premier abord. L’interface est identique à celle des K700i/S700i (et K750i/W800i), mais la grande nouveauté (hors K750i/W800i) de ce côté-là est sans conteste la présence de la fonction RDS + AF, déjà présente sur son frère jumeau.

Le RDS permet d’afficher des infos diffusées (titre et artiste par exemple) depuis la radio sur votre écran. Ce système existe depuis pas mal d’années déjà sur les auto-radios. Le AF quant à lui permet de garder la même station même si on se déplace. Le W550i changera alors automatiquement de fréquence.

Le son rendu est très bon ! Tant via les écouteurs que via le haut-parleur ! Au niveau de la qualité du signal, le W550i fait aussi bien que le 6230i, voire peut-être un rien mieux. Par contre c’est du même niveau que le K750i/W800i.

Le kit oreillette est bien évidemment obligatoire puisque celui-ci fait office d’antenne.

10) Appels : ce menu répertorie vos derniers appels reçus / émis ou en absence, ici c’est vraiment classique.

11) Organiseur :

y sont présents :

-  Alarmes : on peut y choisir l’heure de l’alarme, sa répétition et, nouveauté ici, le fait de pouvoir choisir la radio comme sonnerie réveil, comme sur les Nokia Series 40.

-  Applications : ce sont les applications JAVA du W550i. D’origine, News Reader (lecteur RSS) et Worldclock (horloge mondiale) y sont installés.

-  Agenda : ici c’est classique aussi. L’affichage est possible soit par mois soit par semaines.

-  Tâches

-  Remarques : anciennement « notes », ce sont de petits fichiers textes où vous inscrivez ce que vous voulez. Vous pouvez alors soit les envoyer, soit les publier sur l’écran de veille (il s’affiche alors sur votre fond d’écran, afin que vous le voyiez dès que vous avez votre mobile en main, c’est utile, plutôt que de coller un post-it sur votre écran) soit les sauvegarder.

-  Synchronisation : Pour synchroniser votre W550i avec un serveur distant.

-  Minuterie : c’est un compte à rebours

-  Chronomètre : à votre avis ?

-  Éclairage : ceci est une petite nouveauté bien sympathique présente depuis le K750i. Vous pouvez ainsi facilement vous servir de votre mobile comme lampe torche. En plus, un mode SOS est présent, celui ci émet des SOS en langage morse lumineux (trois courts, trois longs, ...). C’est vraiment du gadget mais c’est efficace.

-  Calculatrice : cette dernière est classique à la plupart des mobiles.

-  Aide-mémoire : à l’aide d’un mot de passe (code), vous pouvez y écrire vos numéros de codes ou autres, afin de ne pas les oublier.

12) Réglages : c’est ici que vous paramètrerez votre mobile. Tout est personnalisable ou presque. Sonneries, fonds d’écran, mode veille ou non, langue du téléphone, comptes GPRS, luminosité, connectivité, contrôle vocal, ... On peut aussi choisir un son (3 sont proposés) pour l’ouverture du clavier. Cela fait un peu Samsung, mais nul doute que certains apprécieront.

Grosse nouveauté ici aussi : la possibilité de mettre à jour son W550i, apparemment sans passer par un PC, en passant par le GPRS.

(JPEG)

Concernant la partie téléphonie :

Aucun défaut concernant la qualité de réception. Le temps où les SE ne tenaient pas du tout le réseau (T68i, T610, ...) est donc bien révolu !

La qualité d’écoute est elle aussi excellente. Nouveauté déjà présente sur le K750i, le haut parleur est accessible en conversation en appuyant sur la touche « autre » puis « activer HP ». Il est aussi activable avant que le correspondant ne décroche par un appui sur la touche de séléction gauche.

Nous n’avons pas eu l’occasion de faire des tests poussés concernant l’autonomie, mais celle-ci a l’air d’être du même niveau que celle du W800i.

En ce qui concerne la synchronisation, ici aussi ça bloque avec Mac OS X et iSync ! En effet le W550i ne semble pas encore être supporté par la version actuelle d’iSync, il faudra donc attendre une future MÀJ.

Aucun souci par contre pour la synchronisation avec Outlook via le câble USB. De même pour l’échange de fichiers. Petits soucis par contre pour installer le logiciel « disc2phone », comme avec le W800i !

(JPEG)

Conclusion :

Nous avons vraiment apprécié ce W550i. Il est bien plus compact que le S700i, magnifique (question de goût) dans sa robe orange ou blanche, hyper complet et performant, ... Il reprend tous les points forts du W800i, et rajoute encore une couche de nouveautés !

Nous recommandons donc ce W550i à toutes les personnes voulant un petit mobile, mignon, et hyper complet. Par contre, pour les utilisateurs de Mac ou les personnes désirant plus de 256Mo de MP3 avec eux, le W800i semble être un bien meilleur choix.

Ce que nous avons aimé :

-  La richesse de fonctionnalités
-  L’excellente qualité de fabrication
-  Menus rapides
-  Menus désormais totalement personnalisables via les thèmes
-  Taille du photocall
-  Fonction RDS et AF
-  Qualité du haut-parleur et des écouteurs d’origine
-  Fonction Walkman très bien pensée et encore améliorée depuis le W800i
-  Contenu du pack
-  Soft avec plein d’améliorations depuis le K750i/W800i
-  Qualité du son en conversation
-  Excellente accroche réseau
-  Autonomie
-  Flash puissant
-  Prix raisonnable
-  Photocall pour les SMS
-  Possibilité de créer des playlists depuis le mobile
-  256Mo de mémoire interne
-  Pas de bugs
-  2 hauts parleurs puissants

Ce que nous n’avons pas aimé :

-  L’écran légèrement moins bon que celui des K750i/W800i
-  Pas de port Memory Stick
-  Pas compatible avec Mac OS X (pour le moment)
-  Objectif de l’appareil photo non protégé
-  Écran non protégé malgré les faces interchangeables

Ce que nous aurions aimé :

-  Une compatibilité avec iTunes ...
-  Une télécommande

Quelques liens utiles :

-  Sa fiche sur la boutique Astel (

Article de stock !

)
-  Son topic sur le forum
-  Le site du constructeur

JPEG - 31.6 ko


JPEG - 34.4 ko


JPEG - 31.4 ko


JPEG - 30.1 ko


JPEG - 40.8 ko


JPEG - 26 ko


JPEG - 35.7 ko


JPEG - 37 ko


JPEG - 28.3 ko


JPEG - 34.5 ko


JPEG - 36.6 ko


JPEG - 26.2 ko


JPEG - 30 ko


JPEG - 27.3 ko


JPEG - 28.9 ko


JPEG - 25.4 ko


JPEG - 25.1 ko


JPEG - 22.3 ko


JPEG - 38.2 ko


JPEG - 37.1 ko


JPEG - 41.9 ko


JPEG - 33 ko


JPEG - 32.4 ko


JPEG - 30.6 ko


JPEG - 29.7 ko


JPEG - 32.3 ko


JPEG - 31.7 ko


JPEG - 33 ko


JPEG - 44.5 ko


JPEG - 33 ko

Comparez et activez vos abonnements avec Astel

Logo Astel

Nous comparons les packs Internet, TV, téléphone et GSM qui collent à vos besoins, et nous occupons de votre changement d'opérateur.

Vous recevez le cashback Astel en plus de la promotion de l'opérateur.

Astel pour les particuliers :

Astel pour les indépendants :