0
Vous n'avez pas encore choisi votre nouvel opérateur

TOTAL :
Cashback total -0 €
Commander
Trouvez votre nouvel opérateur

Sony Ericsson W800i Test Review

24/09/2005 - Geoffrey Egleme , Jérôme Goddeeris - Edit 26/09/2005 - vu 37149 fois

Le fameux Sony Ericsson W800i Walkman est passé sur notre banc d'essai... Sony Ericsson a encore frappé très fort. Voyez plutôt :-)

Test du Sony Ericsson W800i

(JPEG)

Voici le test du W800i, frère jumeau du K750i, et premier MusicPhone de la marque. Ce mobile a été dévoilé officiellement le 1er mars 2005, en même temps que le K750i, et est sorti en magasin à partir de la mi-août. La boutique d’Astel l’a de stock pour vous le livrer en 24h.

Pour info, voici les caractéristiques officielles :

-  E-mail, SMS, MMS, EMS, messagerie instantanée
-  APN 2.0 Mpxl avec auto-focus, zoom numérique 4X, effets d’images
-  Compositeur de mélodies MIDI (MusicDJ™)
-  Lecteur média
-  Java™
-  FM radio stereo avec compatibilité RDS et AF
-  Mega Bass™ (marque de Sony Corporation)
-  Synchronisation PC
-  Port infrarouge
-  Transmission de données à haute vitesse
-  GPRS et GSM tri-band
-  Technologie sans fil Bluetooth™
-  Port haute-vitesse (USB 2.0)
-  Navigateur WAP 2.0 et 1.2
-  Contrôle vocal
-  Mémoire interne de 34Mo et compatibilité Memory Stick PRO Duo™ jusque 4Go (stick de 512Mo livré)
-  Dimensions : 100 x 46 x 20.5 mm
-  Ecran TFT 262K, 176*220 pixels
-  Sonneries polyphoniques 40 tons

La boîte et son contenu

La boîte est une surprise pour les habitués de la marque. En effet, le W800i est livré dans une boîte transparente et orange, avec le mobile, les écouteurs intra auriculaires et la MS Duo 512Mo mis en évidence. Exit donc la classique boîte blanche et verte, si chère à SE pour ses autres modèles.

Au déballage, on est agréablement surpris par le contenu, on y retrouve :

-  Le SonyEricsson W800i
-  Une batterie
-  Une MS-Duo 512Mo et son adaptateur (de marque Sandisk)
-  Un cable USB 2.0 (qui fait aussi office de chargeur via le PC)
-  Les modes d’emploi
-  Le CD PC-Suite
-  Le kit oreillette stéréo (avec plusieurs modèles de support pour les oreilles)
-  Le chargeur
-  L’adaptateur prise casque SE (prise Jack 3,5mm)

SonyEricsson, comme à son habitude, nous livre donc un pack très complet, surtout de part la présence de la carte mémoire 512Mo et d’écouteurs d’excellente qualité.

Nous notons également que grâce à l’adaptateur, vous pouvez brancher n’importe quel casque stéréo, ou même écouter la musique de votre W800i sur votre chaîne hi-fi !

Le supplément de prix est donc relativement bien justifié par rapport au K750i vu les accessoires et les possibilités qui vous sont offertes avec ce téléphone.

Analyse externe :

Premièrement, il est important de souligner qu’une nouvelle fois, SonyEricsson nous offre un matériel de première qualité ; tout comme le K750i. La coque est faite en plastique et la partie orange en métal.

Petit hic : la carte mémoire est très enfoncée dans le mobile. Nous avons rencontré quelques difficultés lors de l’insertion ou de l’extraction de la carte.

Sur la face avant du W800i, nous retrouvons les touches classiques des Sony Ericsson, avec, toute fois, une nouveauté : la touche “

W

”, juste au dessus du joystick. Nous y reviendrons plus loin dans ce test.

Sur le sommet du W800i se trouvent le bouton d’allumage et le port infrarouge. Le bouton d’allumage est facilement utilisable malgré le fait qu’il soit renfoncé dans la coque.

Sur la tranche gauche, nous avons la touche « Musique » ainsi que le port MS duo. Celui-ci dispose d’un cache en plastique, bien fini lui aussi, et, qui par rapport au K750i, est bien camouflé grâce à sa couleur, identique à celle du bord orange.

Le bouton de déclenchement de l’APN et les touches volume/zoom se trouvent quand à elles sur la tranche droite.

(JPEG)

Vous pourrez voir la nouvelle connectique sur le bas du mobile. Le K750i était le premier Sony Ericsson à disposer de cette connectique, et le W800i lui a logiquement emboîté le pas. Les anciens Sony Ericsson disposaient de la connectique instaurée avec le feu Ericsson T28s. Cette nouvelle connectique vous fera donc jeter vos anciens accessoires, mais permet d’atteindre une vitesse de transfert plus que raisonnable (USB 2.0). Nous notons au passage que le cache connectique présent sur les K700i et S700i a disparu.

Pour terminer, retournons ce W800i .... Et là, c’est le choc. On se demande si on a un mobile retourné ou un véritable APN Sony de la série T entre les mains. La ressemblance est vraiment frappante (peut-être un peu moins qu’avec le K750i) . Le cache de l’APN est différent de celui utilisé sur le K750i. Celui du W800i est bien plus petit et se trouve juste au dessus de la lentille. Le coulissement s’éffectue sans soucis. Le cache n’est ni trop dur, ni trop facilement ouvrable. L’APN est accompagné d’un miroir et d’un flash (très puissant et efficace).

(JPEG)

L’ouverture du cache batterie est un peu particulière, de part la présence imposante de l’APN. Ce cache est donc assez petit. Pour l’ouvrir il faut le faire glisser vers le bas. L’insertion de la carte SIM est classique, et la batterie vient ensuite se glisser dans son compartiment par le bas du W800i. Ce cache est tout de même bien plus facile à ouvrir que celui du K750i.

Une petite remarque concernant le port MS Duo. Je le trouve un rien trop difficile à utiliser. En effet, il faut vraiment aller loin pour pousser/extraire une MS Duo du Port. Ce n’est pas la mort en soit, mais c’est un peu dommage, surtout que le port MS est très accessible sur le S700 et le P910i.

Une fois cette étape terminée, on appuie instinctivement sur le bouton d’allumage. Le démarage est assez rapide, et on découvre ici une toute nouvelle animation au démarage. C’est en effet une animation spéciale “Walkman”, comparée à l’animation classique des précédents SE. Lors du premier démarage, comme sur la plupart des S-E récents, un assistant nous aide à paramétrer le mobile.

L’écran se distingue immédiatement par sa grande qualitée.. Certes il est plus petit que celui du S700i, mais la taille du mobile n’a rien à voir non plus ! Les couleurs sont vraiment bien rendues, l’écran est très fin, tout est vraiment nickel !

Après en avoir teminé avec cet assistant de configuration, on se retrouve sur le mode veille.

L’organisation des infos sur l’écran est identique à celle des anciens S-E, à savoir : tout en haut à gauche le réseau, avec le petit triangle bleu comme les Sony Ericsson depuis le T68i pour le réseau GPRS, en haut à droite le niveau de la batterie, l’heure tout en bas à gauche et la date tout en bas à droite. Les fonds d’écrans animés, instaurés avec l’arrivée du K700i, sont bien sûr encore presents.

Un appui bref sur la touche volume du téléphone vous menera à “l’état du mobile”, à savoir la mémoire encore dispo, la date, le profil, le modele de telephone, et le pourcentage de batterie restant.

De l’autre coté, un appui sur la touche musique vous mènera au lecteur MP3 ou à la radio, selon ce que vous aurez parametré. Vous pouvez aussi choisir de lancer la dernière application musicale utilisée (radio ou MP3).

La navigation dans les menus se fait à l’aide du joystick. Celui-ci est très agréable à utiliser. Pas de risque de se tromper de direction, ou du moins ça ne m’est pas encore arrivé. Rien à voir avec le pad vraiment agacent du Nokia 8800.

A noter que le joystick peut être paramétré pour faire office de raccourcis (gauche-bas-droite-haut) depuis le mode veille, comme sur le K700 et les Nokia S40 par exemple. Par défaut, un coup de joystick vers le haut sera identique à un appui sur la touche raccourci du K750i.

On accède au menu principal via un appui central sur le joystick ou un appui sur la touche de sélection droite. Le menu se présente sous 12 icônes différentes. Personnellement j’adore les menus de Sony Ericsson. Je trouve ceux-ci très esthétiques, tout en étant simples d’utilisation. De plus, la navigation dans les menus a été grandement accélérée sur ce mobile (vitesse comparable à celle du K750i), ce qui rend la navigation dans les menus encore plus agréable.

(JPEG)

Voici la composition des menus :

1) Playnow : cette fonction vous connecte au WAP. C’est en fait une sorte d’ultratop de sonneries MP3 à télécharger. Ce service est bien entendu payant.

2) Service Internet : ceci est le navigateur WAP 2.0 du W800i. la page d’acceuil comporte des raccourcis vers le site WAP de Sony Ericsson.

3) Loisirs : cette section est divisée en 8 sous menus :

-  « M-service » : cette partie contient le menu opérateur de votre carte SIM

-  « Jeux » : 2 jeux sont installés d’origine. Ceux-ci n’exploitent pas la technologie Java 3D, contrairement à ceux installés sur le K700/S700/K750i. Mais vous pouvez bien sûr en installer par après.

Ces deux jeux sont : 1) PuzzleSlider : vous choisissez une image se trouvant dans la mémoire de votre W800i (ou sur la Memory Stick), le jeu la coupe en plusieurs parties, les mélange, et ensuite vous devez reconstituer l’image en un minimum de coups. un jeu somme toute assez classique donc.

2) Quadrapop : Ce jeu est un Tetris like. Des notes tombent par deux, et vous devez en réunir 4 afin que celles-ci disparaissent et vous donnent des points...

-  « Vidéo DJ » est un petit soft permettant de retoucher des vidéos. Vous pouvez regrouper des vidéos avec des images et du texte afin de vous faire un chouette petit film.

-  « Photo DJ » permet de modifier les images se trouvant dans votre K750i. Vous pouvez appliquer des effets (teinte, négatif, bande dessinée, verre givré, contraste, peinture, luminosité), ajouter des cliparts, etc. ...

Les possibiltées ne sont certes pas aussi évoluées que celles de Photoshop, mais cela permet quand même de s’amuser en modifiant le tête de vos amis.

-  « Music DJ » s’adresse aux amateurs de musique. Ce petit soft est présent sur les SE depuis le T610. Il permet en fait de créer des sonneries MIDI en superposant de petits bouts de musiques que vous disposez selon votre inspiration du moment.

-  « Télécommande » était déjà présent sur le K700/S700 et K750i, et vous permet de piloter votre PC (présentations Power Point, lecteur Windows Media,...) depuis votre W800i via la technologie Bluetooth. Des plug-in sont aussi disponibles pour iTunes, VLC, EyeTV, ... pour les utilisateurs Mac.

-  « Enregistrer Son » est le magnétophone du W800i. La durée du mémo n’a l’air d’être limitée que par la place encore disponible dans le téléphone.

-  « Présentation » est une vidéo au format plein écran, vous montrant les différents points forts de votre mobile.

(JPEG)

4) Appareil Photo : nous entrons ici dans un des points forts de la bête. Il est nécessaire d’ouvrir le cache arrière quand on rentre dans ce menu. En cas d’oubli, un message vous demandant d’ouvrir l’objectif apparaît.

Au passage, notez que lorsque le clavier est verrouillé et que l’on ouvre le cache, l’appareil photo se met en fonction. Le fait de refermer le cache revérouille automatiquement le clavier. Très pratique !

Comme le S700i et le K750i, le W800i reprend l’interface des APN Cybershot de Sony. Comme ce dernier, le W800i possède non seulement une excellente résolution de 2,0 Mo pixels mais aussi un auto-focus et un mode macro. Fonctions vraiment utiles ou argument commercial ? Toujours est-il que l’effet de ces deux fonctions est totalement bluffant !

Plusieurs effets (normal, noir et blanc, négatif, sépia, solarisation et cadres sont disponibles, ainsi qu’une multitude de réglages.

Vous pouvez effectuer des photos en mode normal, panoramique, par cadres ou en rafales.

Trois formats de photos sont disponibles : 160*120, 60*480 ; 1632*1224

Le flash (très puissant) est aussi de la partie, avec le mode nuit, le mode macro, l’auto focus (pression légere sur le bouton déclencheur, comme sur les vrais APN), le retardateur, la balance des blancs,etc. ... Vous pouvez d’afficher l’heure et la date sur la photo, ici aussi, comme sur un vrai APN.

Le zoom 4x numérique est disponible via la touche volume.

Voici quelques photos (redimmnsionnées) prises par le SE W800i. vous en trouverez quelques-unes dans la section "Spyshot" mais vu que l’APN est identique à celui du K750i, il y en a déjà des milliers sur le web.

(JPEG)

(JPEG)

(JPEG)

(JPEG)

(JPEG)

5) Messagerie : ici c’est du classique. On retrouve l’interface des K700i (déjà fort ressemblante au T610/T630). Le W800i est compatible SMS/MMS/EMS/Email. Les messages images Nokia sont aussi supportés.

Tout comme ses précédécesseurs, Le W800i peut supporter une grande quantité de messages.

Quelques remarques :

Les smileys dans les messages sont toujours un bon point pour Sony Ericsson (ils y sont depuis le T68i). Nokia les a aussi incorporés dans son 6230i et son 8800, mais de taille plus petite (par contre ils y sont plus nombreux)

Au fur et à mesure que l’on envoie des sms, le W800i va retenir quels mots sont utilisés le plus souvent et va ainsi les afficher en premier choix dans le T9. Cela rend donc l’écriture de messages bien plus conviviale et rapide.

De même pour les destinataires, les personnes à qui vous envoyez le plus de messages sont affichés juste en dessous de « entrer n° de tel » et « rechercher contact ». Encore un petit détail qui fait la différence...

Comme sur les SE depuis le T610, le photocall est aussi fonctionnel pour les SMS, et ce, sur 70% de l’écran.

6) WALKMAN : Nous voici face au lecteur MP3 et vidéo (3GP et MP4) du W800i, qui est réellement la raison d’être de ce dernier par rapport au K750i. L’accès à cette fonction se fait soit via le menu, soit directement via la touche “Walkman”. Les vidéos sont ici aussi visualisables en mode classique ou plein écran. Vous pouvez mettre la vidéo en pause, ce qui est une nouveauté par rapport aux anciens SE (hors K750i). Ce menu est totalement exclusif aux MusicPhones de la marque. La navigation dans votre médiathèque se fait à la manière d’un iPod, et est donc vraiment très intuitive et agréable. Vous avez bien sûr la possibilité de créer vos listes de lectures et de les gérer. A l’écoute, le son rendu tant par les écouteurs que par le haut parleur est très bon et puissant. La qualité est excellente surtout avec des écouteurs livrés d’origine ! Les basses sont bien présentes, et le son est fort comparable à ce que l’on entend sur un PC ou une chaîne Hi-Fi. Vous pouvez activer la lecture aléatoire et la répétition si le cœur vous en dit. Vous avez aussi le choix entre plusieurs égaliseurs (dont un manuel) : normal, grâves, megabass (les basses y sont peut-être un peu trop puissantes), voix, accentuer aigus. Vous pouvez bien sûr réduire ce lecteur (via la touche de sélection droite puis "Réduire", ou bien en appuyant sur la touche "Walkman") et ainsi écrire un sms, prendre des photos, ... tout en écoutant vos chansons favorites. Ceci était déjà possible sur les modèles tels que les K700i, S700i, K750i, P900 et P910i.

Cette partie gère aussi les vidéos ;)

(JPEG)

7) Gestionnaire de fichiers : c’est dans ce menus que vous pourrez gérer vos images, sonneries, MP3, thèmes, ... C’est l’équivalent de la « galerie » chez Nokia en quelque sorte. Les thèmes, images, sons, vidéos et signets WAP peuvent être envoyés par : MMS, e-mail, IR ou Bluetooth. Aucun probleme lors de mes transferts (envoi ou réception), tant vers d’autres mobiles que vers des PC. Mais petite décéption : l’envoi en Bluetooth vers un Mac plafonne à 40Ko/s environ, là où le Nokia 6230i fait du 65Ko/s et le Nokia 8800 du 70Ko/s !

Pour les images, vous pouvez choisir d’afficher les miniatures par 4 ou par 9. Le mode diaporama est aussi présent, comme sur les Nokia 6230i et 8800.

Les images sont visibles verticalement ou horizontalement, et un zoom est disponible pour visualiser les photos (jusque 32X) via la touche volume/zoom.

La gestion de fichiers est très complète, comme sur les K700i, S700i et K750i (et aussi les Nokia S40) . Vous pouvez créer, supprimer des dossiers, déplacer ou copier des fichiers sur la mémoire interne ou sur le Memorystick Duo, ...

(JPEG)

8) Contacts : pas de grande nouveauté de ce coté-ci. La mémoire est de 500contacts. Un des gros points positifs de S-E par rapport à la concurrence est la possibilité d’envoyer tous les contacts d’un seul coup. Ceci était déjà disponible sur les anciens modèles de la marque, mais elle est une des seules à offrir cette possibilité.

Vous pouvez assigner un numéro par défaut à un contact si ce dernier en a plusieurs. Autre petit détail, pous pouvez aller rechercher un n° dans votre répertoire lorsque vous voulez ajouter un numéro à un contact.

Voici les champs disponibles pour un contact : Nom, 5 numéros de téléphone (mobile, domicile, travail, fax, autre), Email, ID présence, adresse WEB, image, sonnerie, commandes vocales, titre, société, rue, localité, état, code postal, pays, infos et anniversaire.

Il est indéniable que cette partie est complète ! On pourrait juste regretter que la mémoire ne s’étende pas à 1000 numéros, car 500 peuvent sembler trop peu pour les professionnels et autres, bien que ce ne soit pas vraiment la clientèle visée.

9) Radio : Ce menu peut sembler classique au premier abord. L’interface est pareille à celle des K700i/S700i (et K750i), mais la grande nouveauté de ce coté là est sans conteste la présence de la fonction RDS + AS, déjà présente sur son frère jumeau.

Le RDS permet d’afficher des infos diffusées (titre et artiste par exemple) depuis la radio sur votre écran. Ce système existe depuis pas mal d’années déjà sur les auto-radio. Le AS quant à lui permet de garder la même station même si on se déplace. Le W800i changera alors automatiquement de fréquence.

Je suis vraiment épaté par la qualité de cette fonction ! De plus le son rendu est très bon ! Tant via les écouteurs que via le haut parleur ! Au niveau de la qualité du signal, le W800i fait aussi bien que le 6230i, voire peut-être un rien mieux.

Le kit oreillette est bien évidemment obligatoire puisque celui-ci fait office d’antenne.

10) Appels : ce menu répertorie vos derniers appels recus / émis ou en absence. Rien de plus classique...

11) Organiseur :

Y sont présents :

-  Alarmes : on peut choisir l’heure de l’alarme, sa répétition et, nouveauté ici, le fait de pouvoir choisir la radio comme sonnerie réveil, comme les Nokia S40.

-  Applications : ce sont les applications JAVA du W800i. D’origine, HP print (pour imprimer des photos avec les imprimantes compatibles sans passer par un PC) et Worldclock (horloge mondiale) y sont installés.

-  Agenda : ici c’est classique aussi. L’affichage est possible soit par mois soit par semaines.

-  Tâches : je n’ai jamais utilisé cette fonction.

-  Remarques : Anciennement « notes », ce sont de petits fichiers textes (extension en ".txt" ce qui permet une grande compatibilité) où vous inscrivez ce que vous voulez. Vous pouvez alors soit les envoyer, soit les publier sur l’écran de veille (il s’afiche alors sur votre fond d’écran, afin que vous le voyiez des que vous avez votre mobile en main (c’est utile, plutot que de coller un post-it sur votre écran ;-)) soit les sauvegarder.

-  Synchronisation : Pour synchroniser votre W800i avec un serveur distant.

-  Minuterie et Chronomètre : Ces menus déjà présents dans les anciens téléphones sont à nouveau de la partie et n’ont pas pris une seule ride !

-  Eclairage : Ceci est une petite nouveauté bien sympatique. Vous pouvez ainsi facilement vous servir de votre mobile comme lampe torche. En plus, un mode SOS est présent, et celui ci émet des SOS en language morse lumineux (trois courts, trois longs, ...)

-  Calculatrice : Classique à la plupart des mobiles.

-  Aide mémoire : à l’aide d’un mot de passe (code), vous pouvez y écrire vos numéros de codes ou autres, afin de ne pas les oublier.

(JPEG)

12) Réglages : c’est ici que vous parametrerez votre mobile. Tout est personnalisable ou presque. Sonneries, fonds d’écran, mode veille ou non, langue du téléphonne, comptes GPRS, luminosité, connectivité, contrôle vocal, ...

Concernant la partie téléphonie :

Aucun défaut concernant la qualitée de réception. Le W800i est un des téléphonnes captant le mieux le réseau. Le temps où les Sony Ericsson avaient de gros problèmes de réseau est donc révolu !

La qualité d’écoute est elle aussi excellente, et exit ici le problème de volume dont souffrent certains K750i. Nouveauté déjà présente sur le K750i, le haut parleur est accessible en conversation en appuyant sur la touche « Autres » puis sur « Activer HP ». Il est aussi activable avant que le correspondant ne décroche par un appui sur la touche de seléction gauche.

L’autonomie est sans conteste un des points fort du W800i, grâce à sa batterie grosse capacité ! Pour la réalisation de ce test, nous avons pu tenir deux jours avec la pré-charge d’usine. Cela dépend forcément de l’utilisation que l’on en a...

En ce qui concerne la synchro, aucun probleme avec unh Mac ni avec un PC. Le W800i est entièrement compatible avec Mac OS X depuis la dernière MAJ de iSync.

(JPEG)

Conclusion :

Ce W800i est vraiment parfait à tous niveaux ! Il est compact, magnifique (question de goût) dans sa robe orange-blanche, HYPER complet et performant, ... Il reprend tous les points forts du K750i, et en rajoute encore une couche ! A propos du prix de cet appareil, il est plus élevé que son frère jumeau mais il nous semble tout à fait logique vu les accessoires livrés avec le téléphone. De plus, tout le monde ne recherche pas forcément un mobile pouvant remplacer son lecteur MP3.

Ce W800i est à recommander à toutes les personnes voulant un petit mobile, mignon, et hyper complet. Et même si le nombre de modifications peut sembler faible par rapport aux K700i/S700i, il y a plein de petits détails qui font de ce W800i un nouveau téléphonte à part entière, et non une pâle évolution du K700i. Par contre, les évolutions par rapport au K750i ne nécessitent selon moi pas la revente de ce dernier pour l’achat d’un W800i... Vous serez mieux en achetant une bonne carte mémoire et l’adaptaeur pour brancher n’importe quel casque audio.

Sony Ericsson a ENCORE frappé très fort ...

(JPEG)

Ce que nous avons aimé :

-  Le concentré de technologie et de fonctions dans un si petit mobile
-  L’excellente qualité de fabrication
-  Port mémoire MS duo extensible à 4Go
-  Menus rapides
-  Excellent écran
-  Taille du photocall
-  Fonction RDS et AS
-  Qualité du haut parleur et des écouteurs d’origine
-  Activation de l’APN quand le clavier est verrouillé par simple glissement du cache de l’APN
-  Fonction Walkman très bien pensée et finie
-  Rendu des photos
-  APN bien protégé
-  Contenu du pack
-  Qualité du son en conversation
-  Excellente accroche réseau
-  Autonomie terrible
-  Flash très puissant
-  Prix raisonnable
-  Photocall pour les SMS
-  Possibilité de créer des playlists depuis le mobile
-  Pas de bugs !

Ce que nous n’avons pas aimé :

-  Le prix des MS Duo (mais normalment celle d’origine est suffisante)
-  MS Duo difficile d’accès

Ce que nous attendions :

-  Une compatibilité avec iTunes ...
-  Une télécommande comme les vrais lecteurs MP3, afin de ne pas devoir sortir son W800i de sa poche en voulant passer a la musique suivante ...

Quelques liens utiles :

-  Sa fiche sur la boutique Astel (article de stock)
-  Le topic sur le forum
-  Le site du constructeur


JPEG - 21.6 ko


JPEG - 19.8 ko


JPEG - 16.7 ko


JPEG - 28.6 ko


(JPEG)


JPEG - 28 ko


JPEG - 28 ko


JPEG - 28.8 ko


JPEG - 33.1 ko


JPEG - 31.3 ko


JPEG - 34.2 ko


JPEG - 35.4 ko


JPEG - 34.2 ko


JPEG - 32.8 ko


JPEG - 38.1 ko


JPEG - 32.4 ko


JPEG - 32.2 ko


JPEG - 33.9 ko


JPEG - 26.6 ko


JPEG - 35.8 ko


(JPEG)


JPEG - 22.7 ko


JPEG - 36.1 ko


JPEG - 33.6 ko

Comparez et activez vos abonnements avec Astel

Logo Astel

Nous comparons les packs Internet, TV, téléphone et GSM qui collent à vos besoins, et nous occupons de votre changement d'opérateur.

Vous recevez le cashback Astel en plus de la promotion de l'opérateur.

Astel pour les particuliers :

Astel pour les indépendants :