0
Vous n'avez pas encore choisi votre nouvel opérateur

TOTAL :
Cashback total -0 €
Commander
Trouvez votre nouvel opérateur

Test des Nokia Eseries E60 - E61 - E70

25/07/2006 - Jonathan Estevez - Edit 12/08/2006 - vu 19963 fois

Nokia annonçait en octobre 2005 une gamme de trois GSM destinés au marché professionnel dans le but de contrer la montée en puissance des Blackberry. Ils sont passés tous trois entre nos mains.

La Nokia Eseries

La série venant contrer avant tout les fameux Blackberry.

La gamme s’étale sur 3 modèles :

-  En premier, le Nokia E60, d’un look assez sobre de dimension 115 x 49 x 17 mm pour un poids de 96gr. Un digne successeur des Nokia 6xxx telle que 6310 et 6600. L’E60, tout comme les 2 autres de la gamme, tourne sous le système d’exploitation Symbian 9.1, Séries 60 3éme édition. Chose qui peut paraitre surprenante, c’est la capacité de basculer l’affichage de l’écran de 90°, de quoi tenir l’appareil sur sa longueur.

-  Le second modèle, une grande nouveauté pour la marque dans son format, est l’E61. Ce modèle est véritablement inspiré des Blackberry, un grand écran haut résolution, un clavier complet, et le plus fin possible.

-  Le troisième luron n’est autre que le descendant des 6810, 6820 et 6822. Une partie de la face avant est mobile, on retrouve de l’autre coté de celui-ci, un clavier complet. Pour une utilisation optimale, l’écran bascule de 90°.

La seule réelle différence reste le design, et l’agencement des touches, plus ou moins nombreuses d’après le modèle. Les possibilités et les fonctionnalités sont totalement identiques.

Connectivités :

Ils sont équipés du Wifi 802.11b,e,g et i, du Bluetooth 1.2, d’un port infrarouge, d’une compatibilité USB 2.0 via le câble fourni, du GPRS et EDGE de classe 10 et enfin de l’UMTS. Un vrai appareil offrant la plupart des dernières possibilités existante au niveau connexion. Les modèles sont également compatibles VoIP SIP via la configuration dans le menu. Le point fort de cette intégration vient de la possibilité de mettre directement dans le répertoire le numéro ou login du correspondant, de quoi centraliser et permettre la synchronisation avec un ordinateur de toutes les possibilités de communications qui sont offertes. L’utilisation de plusieurs connexions, et de plusieurs technologies de façon simultanée est bien-sûr possible. La rapidité de réaction de l’appareil ne s’en retrouve que très peu affectée.

La sensibilité des connexions sans fil est plus que bonne, avec cependant une sensibilité plus faible pour le wifi, mais la rapidité est au rendez-vous, même en situation dégradée. Concernant le wifi, la configuration dans un premier temps peut paraitre compliquée, mais se retrouve très vite très bien pensé une fois que l’on a compris que cela se gère un peu de la même façon qu’un compte GPRS/EDGE/UMTS. Au niveau des comptes d’échange de donnée par parquets justement, les modèles sont configurés automatiquement au niveau profil dès la première introduction d’une carte SIM.

Communications :

Ces appareils sont compatible e-mail via POP3 et IMAP4 par défaut, mais aussi Exchange via une application présente sur le téléphone par défaut. Il suffit de lancer l’installation manuellement, de configurer le(les) compte(s). Ces nouveaux modèles sont bien-sûr compatibles push-email, et ce via divers logiciels, telles que BlackBerry Connect, Intellisync Wireless Email téléchargeable sur le site de Nokia.

Je n’ai malheureusement pas eu l’occasion de tester une solution de push e-mail. Par contre les moyen plus courants fonctionnent très bien, et ce via n’importe quelle connexion. Le support d’Exchange affiche par défaut une ligne avec les détails sur l’écran principal. Je n’ai rien trouvé pour désactiver cela. Mais je n’ai pas cherché longtemps non plus.

Avec cette nouvelles plateforme, Nokia a annoncé un tout nouveau navigateur internet. Navigateur qui est OpenSource, de quoi proposer peut être plus rapidement un meilleure support des dernières technologies, voir une intégration propre à chaque opérateur. Ce navigateur a d’ailleurs tout d’un grand, et se verra plus limitée par la capacité de traitement d’un appareil mobile, que par le support des derniers codes chers à tout web-développeur de site internet pour ordinateur de bureau. Le support de Flash est présent.

(JPEG)

E61

Navigateur WAP
(JPEG)

E70

Navigateur Web S60

Malheureusement, le support des pages WAP ne semble pas existant, ou mal intégré alors. De plus, nous avons testé l’accés au portail de nos opérateurs, et chose surprenante, ceux-ci ne passe pas, ou très mal. Chose surprenante pour un navigateur par défaut. Heureusement, un second existe sous la dénomination service, il s’agit de l’ancien intégrant le support WAP, la gestion des favoris, et de l’historique est conjointe, voilà qui est tout de même positif.

GPS :

Le GPS est également installé par défaut, ou du moins en ce qui concerne la partie logicielle. Une antenne GPS Bluetooth suffira pour vous localiser et vous laisser guider.

Reconnaissance vocale :

Au niveau « grande nouveauté », un des points importants me semble-t-il est la réelle reconnaissance vocale. Il ne sera ainsi plus nécessaire d’enregistrer préalablement pour chaque contact une id vocale. Grâce à cette nouveauté, citer un nom suffit pour que l’appareil le reconnaisse et le recherche dans le répertoire. De quoi gagner en temps et aussi en place étant donné la place que prenait chaque id vocale auparavant dans le cas d’un grand répertoire. La reconnaissance vocale va jusqu’à la possibilité de lancement d’application, ou de gestion de service telle que le Bluetooth. Dans le même registre, on peut citer l’apparition d’un enregistreur vocal accessible grâce à un bouton idéalement placé sur la tranche de chaque modèle. Cet enregistreur permet de sauvegarder aussi bien des notes, qu’une conversation téléphonique voir une petite partie de celle-ci.

Le système fonctionne très bien, même si on doit, comme pour tout système à reconnaissance vocale, parler distinctement et dans un environnement pas trop bruyant. Les malvoyants ne sont pas oubliés, un outil peut être activé pour les aider dans les tâches basiques telles que la recherche de contact, l’accès aux journaux des communications, ou la diction de l’heure et de la date.

Les communications vocales et videos :

Au niveau communications vocales, rien à redire. Bonne qualité de son aussi bien fourni que restitué.

Une chose qui pourrait paraitre étonnante, mais qui pourrait s’avérer très bien imaginée alors que seul le E70 est équipé d’un capteur vidéo à l’arrière, c’est le support le ta visiophonie. Le correspondant verra une image prédéfinie ou tout simplement un écran noir dans le cas du E60 et E61 certainement, voir du E70 si on interdit l’envoi de la vidéo, option disponible sur la plupart des appareils offrant la visiophonie. L’image reçue du correspondant 3G est affichée en grande taille, très confortable.

Les documents :

(JPEG)

E61

Le menu Office

Au niveau compatibilité des documents, ces téléphones offrent tous une version simplifiée de traitement de texte compatible Word, d’un tableur compatible Excell, d’un gestionnaire de présentation compatible Powerpoint mais aussi Adobe Acrobat pour lire les PDF. Ces logiciels sont tout à fait à la hauteur pour des documents peu compliqués. Un gestionnaire d’archives est également présent pour la prise en charge de fichier zip.


(JPEG)

Nokia E61

Le tableaur compatible Microsoft Excell


(JPEG)

Nokia E61

L’editeur de texte compatible Microsoft Word

La lecture des documents compliqué ne pose pas encore trop de problèmes, sauf dans des cas bien précis. Par contre l’édition est plus compliquée, il faudra non seulement visiter un nombre impressionnant de menus pour effectuer des opérations de la plus bête à la plus avancée.

Logiciels :

Au niveau logiciel, on retrouve les incontournables agenda, calculatrice, convertisseur et bloc-notes. Chose moins courante pour un GSM, un gestionnaire de connexion à une imprimante, ce qui va permettre de sortir des documents voir des photos via un point d’accès, le plus souvent Wifi ou Bluetooth. Par défaut se trouve aussi un programme de communications instantanées, on encode quelques données telles que le serveur, le login et le mot de passe et via une connexion compatible vous voilà occuper à chatter.

(JPEG)

E61

L’agenda

La plupart des applications sont des versions remises au goût du jour, les habitués de la marque n’auront aucun mal à bien vite travailler avec ces modèles. La synchronisation est évidement possible et ce via Nokia PC Suite sous Windows, malheureusement, seul Microsoft Outlook semble être supporté.

Multimédia :

Au niveau multimédia, on notera la présence d’un gestionnaire de bibliothèque, du lecteur vidéo Realplayer et d’un nouveau modèle maison de lecteur de fichier audio. Lecteur audio assez bien fini, alors qu’on pourrait penser le contraire à la vue du marché visé par cette gamme d’appareils. Notons également la bonne qualité des hauts-parleurs présents dans chaque modèle, de quoi permettre une assez bonne restitution de son venant d’un MP3 dans le cadre d’une sonnerie. L’oreillette présente dans le pack de chaque modèle est un modèle avec un écouteur avec un petit boitier pourvu d’un bouton et du micro sur le fil. Une oreillette simple et pratique.

(JPEG)

E70

Lecteur Audio

Ces GSM avec une bonne oreillette voir une carte mémoire de grande capacité, peuvent devenir un très bon petit lecteur audio ou vidéo portable. Dans une utilisation professionnelle, une oreillette Bluetooth en option remplacera assez vite l’oreillette filaire fournie dans la boite.

L’autonomie :

L’autonomie théorique du E60 est de 5 à 12 jours en veille et de 2 à 7 heures en conversation, de 8 à 17 jours et de 2 à 10 heure pour l’E61 et enfin de 5 à 16 jours et de 2 à 8 heures pour l’E70.

Ces autonomies annoncéss sont plus que bonnes, mais dépendent fortement du fonctionnement que l’on en fait. Ainsi, on obtiendra l’autonomie maximale en mode GSM, elle diminuera grandement en UMTS, et sera au minimum avec le Wifi activé. Mais lors des tests que j’ai pu effectué, ils ont tous les trois tenu au moins 3 jours, avec une utilisation intensive du Wifi et de l’UMTS.

Le contenu des boites :

Les trois modéles disposent de boites presque identiques, composées du mobile bien-sûr, de la batterie, d’un chargeur compatible, d’une oreillete mono, des divers livres et manuels, d’un câble USB pour la connexion à un ordinateur et enfin d’un cd-rom avec divers outils et logiciels dont PC Suite.

&nbsp
Page suivante >>
Pages :

1

2 3 4

Comparez et activez vos abonnements avec Astel

Logo Astel

Nous comparons les packs Internet, TV, téléphone et GSM qui collent à vos besoins, et nous occupons de votre changement d'opérateur.

Vous recevez le cashback Astel en plus de la promotion de l'opérateur.

Astel pour les particuliers :

Astel pour les indépendants :